8
Pluto

par ivan isaak le dim. 23 janv. 2011 Staff

L’inspecteur Gesicht semble se rapprocher un peu plus de la véritable nature de Pluto, tout comme de ses propres souvenirs, notamment grâce aux informations données par Epsilon…

Suite aux informations fournies par Epsilon, Gesicht rencontre le professeur Abullah, directeur du ministère des sciences du royaume de Perse. Les questions posées par l’inspecteur amèneront le scientifique, dont le corps a été fortement robotisé suite à la guerre, à mentir à Gesicht… Mais un jeune robot fleuriste va donner une information importante qui mènera l’inspecteur-robot à Amsterdam sur les traces d’un certain Sahad…

L’enquête de l’inspecteur Gesicht sur le meurtre des scientifiques et des robots les plus forts du monde touche à son but dans ce 6ème volume de Pluto. Alors que le voile se lève sur les motivations des créateurs de Pluto, sur sa véritable nature et sur le passé de Gesicht, Naoki Urusawa laisse une nouvelle fois ses lecteurs pantois en narrant des évènements imprévisibles, où tout de moins que l’on aurait attendu plus tard. Et alors que l’on referme cet antépénultième volume, après une ellipse temporelle de deux mois, on ne sait absolument pas ce que nous réservent les auteurs pour les deux derniers tomes de la série. Si cela peut en freiner certains, tout comme la mise en scène très cinématographique de son auteur, d’autres seront enchantés d’être ainsi baladés par une histoire tout sauf linéaire. Suspense, action, émotion, la lecture de Pluto fait ressentir au lecteur une grande variété de sentiments, sans jamais en faire trop. On appréciera également, comme depuis le début de la série, la postface de ce tome, même si elle semble recéler un léger spoil, mais que n’importe qui était capable de subodorer.

Avec un scénario imprévisible et palpitant, Naoki Urusawa poursuit son chemin avec un nouveau très bon volume de Pluto. Si l’on referme ce volume sans vraiment savoir ce que l’avenir nous réserve dans les deux derniers opus de la série, on ne peut qu’être confiant devant la maitrise affichée par ses auteurs. Un excellent volume, une fois encore.

En bref

8
Pluto
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire