9
Detroit Metal City

par Den d Ice le mer. 15 avril 2009 Staff

Un troisième volume excellent !
D’une part, les délires et les situations cocasses sont légions et permettent au lecteur de rire des gags et propos hors normes que l’auteur a prit l’habitude de nous servir. D’autre part, le fil conducteur manquant aux deux premiers tomes est maintenant instauré et permet de mieux entrevoir la direction que souhaite emprunter Kiminori Wakasugi.
DMC confirme son atout majeur : le cynisme. Qu’on aime ou non, ce titre sort des sentiers battus et donne un coup de fouet et d’originalité à l’univers sans grande surprise des shonen. La schizophrénie de Negishi est des plus éclatante et permet des retournements de situations rocambolesques ! Notre doux et frêle héros n’aimant que la pop sucrée, les propos polis et lissés, s’abandonne corps et âme à son alter égo démoniaque, Krauser II ! Et là, c’est la crise de rire assurée, le visage de notre ami se métamorphose et les propos indécents et violents fusent de sa petite bouche. Le graphisme accompagne parfaitement l’ensemble et permet une cohérence qui ne peux vous laisser de marbre (si vous aimez l’humour trash).

Vu la violence de certains propos, il serait judicieux de la part de l’éditeur (12bis) de plastifier chaque volume, ou de préciser que cette série s’adresse à un public averti. Je vois déjà les mines effarées des bonnes mères de famille choquées de lire « espèce de grosse bouffeuse de foutre »…

Au final, excellent moment de détente auprès de DMC que je recommande aux moins sensibles d’entre vous. Vivement le prochain volume !

En bref

9
Detroit Metal City
Den d Ice Suivre Den d Ice Toutes ses critiques (870)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire