5
Rokka no Yûsha

par Pandamos le dim. 20 mars 2016

Critique Rokka no Yûsha


Rokka no Yûsha est un animé adapté de la série de light novel écrite par Ishio Yamagata, la publication a commencé en 2011 et il y a actuellement 6 tomes de parus. L'animé est produit par les studios Passione, qui avant ça n'avait produit qu'un seul autre animé Rail Wars. Le réalisateur est Takeo Takahashi qui a entre autre travaillé sur Spice and Wolf dont j'ai entendu parlé surtout pour la version manga mais je m'y suis jamais intéressé pour le moment.


Synopsis :


Lorsque le Majin (dieu du Mal) se réveille, la déesse du destin choisit six guerriers et leur accorde la puissance de sauver le monde en le replongeant dans son sommeil. Il est dit que sur le corps de chacun des six guerriers le sceau des héros y apparaîtra. Le jour de l?apparition du Majin approche à grand pas. Un jeune garçon nommé Adlet s'auto-proclame être l'homme le plus fort du monde et qu'il a soit-disant été choisi pour être l'un des héros. Cependant six autres personnes disant être des héros apparaissent, cela signifie que l'un d'eux est un imposteur.


Sur la forme, dans l'ensemble c'est plutôt mitigé avec un animation assez belle, très fluide et intense durant les combats. Ce sont ces points  qui permettent d'oublier les quelques passages où les dessins piquent les yeux et de monstres en images de synthèse qui me dérangent à chaque fois. Au niveau de la musique, c'est Michiru Ôshima qui a également composé les ost du film FMA qui s'en occupe. Les ost ne sont pas marquantes mais se laissent écoutées sans être désagréables. L'animé dispose de 2 opening et 3 ending ce qui m'a plutôt étonné vu sa taille (12 épisodes). Au niveau du contenu, c'est assez sympa avec une enquête qui dure jusqu'au dernier moment et qui nous fait réfléchir à chacun des arguments qu'exposent les personnages en s'interrogeant sur l'identité de l'imposteur. Le suspens reste entier jusqu'au dernier épisode et ça nous donne envie d'aller jusqu'au bout. Je trouve que la fin tient grandement de la fainéantise d'écriture avec cette sorte de répétition d'élément pertubateur et je trouve cela plutôt dommage. Les personnages ont presque tous une forte personnalité excepté Goldov qui, je trouve, n'est que l'ombre de la princesse. Bien que l'enquête soit passionnante à suivre je trouve ça frustrant que cela n'ai rien fait avancé par rapport à l'objectif principal. Nous ne savons rien du passé de la plupart des personnages mais je pense qu'il sera dévoiler dans la deuxième saison. Les relations entre les personnages sont très intéressantes avec une histoire d'amour, de la trahison, des alliances, des mensonges... La fin est très clairement ouverte et je suis pratiquement sûr qu'il y aura une suite. 
Rokka no Yûsha est un animé de saison moyen avec des points forts mais qui n'a pas réussi à me captiver totalement. J'ai quand même passé un bon moment et comme à chaque fois je vous conseille de le regarder pour vous forger votre propre opinion et me le donner en commentaires :3

En bref

5
Rokka no Yûsha
Pandamos Suivre Pandamos Toutes ses critiques (7)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire