Critique Série TV animée Initial D - 1st Stage

5
Initial D - 1st Stage

par DemiCercle le jeu. 30 avril 2015

L'eurobeat ! Vous n'avez certainement pas entendu trop parlé de ce genre de musique ... Que j'aurais du mal à définir, sorte d'éléctro épileptique ^^, présente dans le jeu "dance dance revolution", dans de nombreuses vidéos de vidéastes sur internet et ... Dans initial D, série qui à repopularisé le genre au japon dans les communautés otaku.

C'est d'ailleurs ces musiques atypiques que l'on retiendra de cet anime, pour une bonne raison : elles rendent les courses épiques !
C'est simple, dans cette série les seuls passages qui sont bons sont accompagnés d'eurobeat ... Et quand les scènes sont bonnes ... P*tain qu'elles sont bonnes ! Les japonnais maitrisent l'art de rendre n'importe quoi grandiose ... Ici ils s'attaquent au drift ^^ et réussissent avec brio, jamais je n'ai vu de dérapages aussi stylés x) . Certaines courses sont grandioses, et la série parvient, grâce à une mise en scènes peut être cliché mais très efficace et assumée (les courses sont filmées comme des duels de sergio leonne, en moins bien évidemment ^^) à transmettre une tension presque palpable ... Et à mettre en place une mythologie autour de ses coureurs (en n'en faisant des caisses, car l'adversaire de notre héro est systématiquement LE plus grand coureur du Japon, il n'a aucune chance de gagner *clin d’œil clin d’œil*).

Cependant ... Les passages avec de l'eurobeat ne représentent que 40% de la série :/ . Le reste est occupé par du remplissage pseudo-comique (pas drôle) de la romance qui n'avance pas, des piètres tentatives de fan-service, de développement foireux de personnages archétypaux etc etc ... Même les courses possèdent leurs défauts, car en effet les voitures sont intégralement en 3D x), choix compréhensible qui permet d'animer de façon fluide, réaliste et simple les voitures, en gardant le même modèle ... Mais inutile de vous dire que la 3D d'une série de 98 n'est pas franchement belle xD. Et même, les phases en 2D sont également très laides, le chara-design est particulièrement naze et grossier (seule la réal rattrape, très bien, le coup).

Au final il n'y a pas grand chose à dire sur cette série, très mauvaise la plupart du temps, mais qui devient par moment la meilleur série de l'univers ... Sur le moment seulement x). Je me suis personnellement laissé prendre au jeu, j'ai regardé la série sans chercher les défauts, à raison de quelques épisodes par jour (en VF surréaliste, qui rend la série ridiculement drôle car elle nous révèle la naïveté des dialogues, qui sont pourtant biens joués, un bon acteur avec un texte naze ne fait rien ^^). Et bon c'est plutôt bien passé.
En fait je ne regrette pas d'avoir vu cette série (assez longue, 26 épisodes tout de même), même si elle est mauvaise la plupart du temps ... Quand ça devient bon, c'est excellent ! Ridicule quand on y pense 2secondes ... Mais qui a besoin de penser en regardant du drift ?! A la manière d'un jojo ou d'un kill la kill, l'action est stupide, grandiose, toujours commentée par des faire-valoir de façon exagéré (il maitrise à la perfection la technique du dérapage *plan sur des visages déformés par la stupéfaction* !!!) mais diablement épique !

Si vous souhaitez juste passer le temps devant un petit anime de sport sympas ... Regardez les premiers épisodes d'initial D, passez ensuite tous les passages pseudo-romantiques de la série ... Et vous l'avez : le kill la kill des séries de courses !
Bon il ne faut pas déconner non plus c'est très loin du chef-d’œuvre ^^, et sans les scènes de course ça ne mériterais même pas la moyenne ^^.

En bref

5
Initial D - 1st Stage
DemiCercle Suivre DemiCercle Toutes ses critiques (131)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire