Critique Manga Le Roi-Démon et moi, et nos 10 enfants #4

7
Le Roi-Démon et moi, et nos 10 enfants

par Tampopo24 le ven. 25 nov. 2022 Staff

Et maintenant la méchante belle-mère !

Saga pleine de surprises, je m'amuse vraiment comme une petite folle à chaque lecture tellement c'est drôle et barré.

Ema Toyama se plaît vraiment à construire et déconstruire les topos des récits d'héroïc-fantasy dans un récit survitaminé où les aventures s'enchaînent à vitesse grand V pour le plus grand plaisir du lecture. C'est drôle, fun, léger et entraînant, sans temps morts avec des réparties très drôles et des rebondissements surprenants à n'en plus finir tellement ils sont gros.

J'ai adoré voir l'action se déplacer hors du château cette fois, que ce soit pour aller du côté des nains et des elfes ou pour rejoindre Delunielle, la mère de Guran. Cela permet d'offrir de nouvelles intrigues pleine d'entrain dans un nouveau décor et amenant de nouvelles réactions. On voit ainsi un peu plus concrètement ce dont sont capables les enfants d'Akari et c'est très fun à voir. L'autrice fait preuve d'autant d'humour que d'astuce, ce qui est très agréable.

Bien sûr tout cela va très vite, on passe d'une scène à l'autre sans temps mort, mais on survole l'ensemble. C'est voulu pour être léger et c'est parfait en cela. Tout est très caricatural mais c'est ce qui apporte de la fraîcheur à cette lecture vraiment pas à prendre au sérieux. On s'amuse de voir la facilité avec laquelle un discours peu réveiller la philosophie d'un ancien allié passé au camp adverse pour le faire revenir vers nous. On rit de voir des enfants au coeurs de la stratégie de combat et reconquête. L'autrice joue pour cela des codes du genre à merveille et c'est chouette de voir nains et elfes désormais dans le camp des démons.

Ema Toyama fait ainsi faire de grands bonds à l'histoire, tout d'abord avec l'arrivée d'un nouveau bambin, Sank, que j'adore déjà ! Il ressemble énormément à son père, au passage dont j'ai adoré découvrir la jeune période rebelle, il était tellement plus attirant alors. C'est un stratège qui va de suite être mis au boulot, ce qui est tordant. Mais surtout, les démons partent recouvrer leur reine et quelle aventure. L'autrice se joue encore de ce qu'on attend dans ce type de récit, avec un plan totalement farfelu, tellement prévisible qu'on se fit que c'est trop facile et pourtant ça marche. Alors oui, tout est ultra facile mais c'est le propre de ce récit et on s'amuse plutôt de voir les nouvelles dynamiques que ça induit.

Car après le cliché de l'héroïne naïve enlevée par le méchant démon, place à celui de la bru maltraitée par sa belle-mère et là aussi, ça fonctionne à merveille, avec un démarrage plein d'énergie et de drôlerie où l'autrice joue à nouveau avec les clichés du genre. On se retrouve ainsi dans une nouvelle version de Cendrillon avec une marâtre démoniaque et une bru que ses enfants mini-démons comptent bien protéger. Cela s'annonce encore très drôle.

En bref

Pour lire Le roi-démon moi et nos 10 enfants, il faut savoir faire preuve de second degré mais si on y parvient, on passe un moment très léger, vraiment hilarant où on s'amuse énormément de cette réinterprétation déjantée et survitaminée des classiques de notre littérature, que ce soit en héroïc-fantasy ou en merveilleux. C'est vraiment très bien fait car tout est vraiment bien dosé et parfaitement mis en scène pour nous amuser. On tient peut-être là le meilleur titre de l'autrice !

7
Le Roi-Démon et moi, et nos 10 enfants
Positif

Une vraie science de la caricature

Une revisite très drôle des récits d'héroïc-fantasy

Une lecture pleine de peps

Plein de rebondissements

De nouveaux personnages prometteurs

Negatif

Saga très légère à prendre au Xième degré

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (998)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire