Critique Manga Entre-deux #3

7
Entre-deux

par Tampopo24 le lun. 3 oct. 2022 Staff

Le retour de Pinoko

Encore une superbe lecture très forte où Peko Watanebe plonge avec sensibilité dans l'intimité de ce couple et dans l'intimité du corps d'Atsuko.

Quand la série a commencé, je pensais vraiment que ça traiterait juste de l'adultère de Kohei et qu'on aurait un récit sur la façon dont son couple avec Atsuko allait surmonter ou pas cela. Je ne m'attendais à une chronique si intime sur leur relation et surtout le corps des femmes. J'aime beaucoup.

Après ce premier choc de la tromperie de Kohei et de l'enfant à naître, arrive un second choc pour Atsuko : la découverte de tumeurs sur ses ovaires. L'auteur aborde alors le sujet avec un ton décalé fort singulier mais qui ne cache pas l'inquiétude que cela suscite ni les questionnements que cela pose. A voir son propre corps attaqué, Atsuko remet tout en question, sa vie de femme, sa vie de compagne. C'est décrit avec beaucoup de subtilité grâce à des planche poussant le lecteur à lire entre les lignes.

Kohei, lui, semble assister à cela impuissant. Il véhicule d'ailleurs cette image de l'homme japonais qui se laisse porter par les événements tandis que les femmes de sa vie décide de tout. Il a beau prendre conseil, déclarer qu'il veut s'impliquer auprès de l'une et de l'autre, rien n'y fait, il est mis de côté. J'avoue que malgré son incartade, je suis un peu triste pour lui et j'ai tendance à trouver les femmes de sa vie un peu dures. Si elles ne veulent pas / plus de lui qu'elles le disent clairement pour qu'il puisse avancer à son tour.

Peko Watanabe traite donc de sujets assez sensible, entre ce couple déchiré par l'adultère de l'un et cette femme qui voit sa condition de "femme" telle qu'elle la considère remise en question. Les portraits de ces personnages sont très émouvants avec une belle âpreté qui me touche pour ma part. Ils ont tous l'air un peu perdu mais font des efforts quand même. J'ai été touchée par ce qui arrive à Atsuko, mais je suis aussi très sensible au portrait de la mère de Takano, qui cherche à lui faire une place dans sa nouvelle vie, alors que celle-ci refuse. C'est singulier.

En bref

De manière fort moderne, Entre-deux traite de questions de couple qu'on n'a pas forcément l'occasion de voir. Dans ce quotidien qui a l'air si simple, les épreuves s'enchaînent et les remises en question aussi, abordées avec sensibilité, que ce soit concernant le rôle d'un père, celui d'une mère, celui d'une compagne au sein d'un couple, etc. Rien n'est simple au final mais c'est ce qui rend cette lecture d'autant plus forte.

7
Entre-deux
Positif

Un récit âpre et sensible

Des questions intimes traitées avec sensibilité

Le cancer des ovaires

Des questionnements pertinents sur le rôle des père, des mères, des compagnes

Des interrogations sur la paternité et maternité

De beaux personnages

Negatif

Un personnage de Kohei toujours un peu falot, balloté par les femmes de sa vie

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (940)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire