Critique Manga Genesis #2

7
Genesis

par juju le lun. 4 juil. 2022 Staff

Taïga s'affirme de plus en plus

On retrouve Taïga et ses amis étudiants en anthropologie replongé malgré eux dans la période préhistorique après avoir visiter une grotte en Australie. Une fois la surprise passée, il faut que le groupe s’organise, trouver un abri, fabriquer des outils et trouver de la nourriture. Le danger les guette, les néandertaliens de sont pas loin.

Un premier chapitre assez explicatif sur la confection des outils et sur les mammifères de l’époque, beaucoup plus gros et puissants que maintenant. On sent les étudiants plus à l’aise, chacun ont leur spécialité qui aide le groupe. Mais surtout c’est Taïga qui prend de l’assurance, beaucoup plus à l’aise ici que dans son monde. Véritable leader, il suscite même l’intérêt d’une demoiselle. Lui qui était toujours dans la négation, le désespoir et surtout le sentiment d’inutilité, il s’affirme réellement en faisant preuve de beaucoup de courage.

Kouji Mori n’hésite pas à donner beaucoup d’informations sur l’époque, avec entre autre des cartes d’identité sur les divers animaux rencontrés. Ici le Rhinocéros laineux ou encore la famille des varanidés. Mais également sur les matériaux utilisés pour la confections d’armes et outils.

Beaucoup d’analyse autour de l’Homme d’aujourd’hui qui doit gagner sa vie alors qu’ici, vivre signifie survivre, protéger les autres, trouver à manger, se faire un abri. Kouji Mori n’hésite pas à faire quelques réflexions sur la vie et sur l’humain. Cette nouvelle notion de liberté fascine nos étudiants. J’ai quand même toujours un peu de mal avec le traitement réservé aux femmes. Toujours aussi fragile et prête à tout pour un peu de protection.

Mais le danger est toujours présent, les néandertaliens finissent par les retrouver. Le groupe va être séparé en deux. Et la deuxième moitié de l’album ne traite que de ça. On arrête pas de tourner les pages tant l’action est présente. Mais elle reste pour moi trop statique et ne m’a pas vraiment passionné. Jusqu’au moment d’une rencontre, LA rencontre à en croire l’auteur, suspense dans le troisième tome.

Au final, un volume 2 qui m’a un peu réconcilié avec la série. Un peu plus captivant que le premier malgré des défauts qui persistent.

Plus de photos sur instagram : les.lectures.de_juju

En bref

Au final, un volume 2 qui m’a un peu réconcilié avec la série. Un peu plus captivant que le premier malgré des défauts qui persistent.

7
Genesis
Positif

Une réflexion sur l'homme et la société

Les informations sur l'époque

Negatif

De l'action qui manque de dynamisme

Le traitement fait aux femmes

juju Suivre juju Toutes ses critiques (270)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire