7
The Killer Inside

par Tampopo24 le mar. 26 oct. 2021 Staff

Remonter dans le passé

Passionnant ! Voici le premier mot qui me vient après avoir refermé ce tome où l'auteur joue bien avec nos nerfs.

J'avoue que quand je me suis lancée dans ce tome, j'ai d'abord été un peu perdue par les va-et-viens temporels que l'auteur opère dans la première partie entre les personnages d'Eiji et Kyoka. Le chassé croisé qui s'engage entre les deux est aussi prenant que déstabilisant mais totalement nécessaire pour remonter aux sources et au noeud de leur relation après le grand bouleversement du tome précédent.

C'est donc plein de tension et de questions que j'ai enchaîné les pages pour tenter de comprendre ce qui se passait, heureusement aidé par les repères temporels parsemés dans l'histoire. Et c'est fascinant d'assister à la mise en scène orchestrée par cette folle de Kyoko. Elle fait littéralement froid dans le dos et il y a une double page où elle m'a carrément fait faire un bond pendant ma lecture. Bien joué les auteurs !

Ces explications nous conduisent naturellement jusqu'au présent où les choses se sont bien corsées pour Eiji. Mais ceci étant posé, on peut alors repartir dans ce qui était à l'origine de la série pour moi : la recherche de la vraie identité de LL. L'enquête connait alors un second souffle totalement pertinent avec un Eiji recevant des aides inattendues afin d'enquêter sur l'affaire de son père et tous les mystères qu'elle cache. C'est classique mais extrêmement prenant grâce à une narration fluide parsemée de trous qui offrent des interprétations diverses et font beaucoup réfléchir à ce que ça peut cacher.

Les personnages sont de plus en plus ambigus dans cette histoire. On ne sait plus qui croire, à qui faire confiance, qui dit la vérité, qui cache quelque chose, qui peut nous aider, qui va nous enfoncer. C'est une valse incessante et fascinante, pas du tout fatigante ou m'as-tu-vu comme je le croyais au début. On est loin des premiers tomes tapageurs sur les gangs. Certes, le visage offert par les antagonistes est bien barré mais cela apporte juste la noirceur nécessaire au titre pour mieux nous entraîner toujours plus loin.

En bref

Dans ce nouveau tome, le flou artistique entretenu par les auteurs, nous conduit peu à peu sur un chemin pavé de mauvaises intentions qui fait frissonner d'avancer. Exit le dédoublement de la personnalité d'Eiji, place à une vraie enquête nerveuse et dangereuse autour du personnage de LL et de ses atrocités passés. C'est un très bon rebondissement bien senti qui conduit le lecteur vers toujours plus de noirceur et de personnages troubles. Personnellement, je suis fan !

7
The Killer Inside
Positif

Un scénario de plus en plus prenant

Un retour aux sources

Une enquête classique mais maîtrisée

Des personnages barrés mais fascinants

Une belle noirceur

Negatif

Une temporalité difficile à suivre au début

Des personnages caricaturaux

Des ressorts prévisible

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (670)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire