8
Pretty Guardian Sailor Moon

par Tampopo24 le jeu. 23 sept. 2021 Staff

Nouvelle génération

Réglé comme du papier à musique, normal en même temps pour une oeuvre de commande, nous voici arrivée au troisième arc de la saga, une saga, qui je trouve se bonifie et s'assombrit de tome en tome.

J’ai appris il y a peu que la série avait été commandée à l’autrice suite au modeste succès de Sailor V et que le but affiché était d’en faire une série télé avec tous les produits dérivés que ça inclut. Avec ceci en tête, je n’ai pas été surprise de découvrir dans ce nouvel arc tous les éléments propices à répondre à ces critères et je me suis même amusée à les chercher.

Sailor Moon et ses amis sont donc de retour du futur, avec ChibiUsa dans leurs valises pour s’entraîner à devenir une bonne Sailor à son tour. Tout pourrait être paisible si une nouvelle menace n’arrivait pas bien vite. En effet, un climat assez pesant et sombre plane tout du long. L’autrice bien partie dans la SF depuis le début ajoute ici une dimension horrifique certaine avec des cas d’atavisme au coeur des événements qui vont impliquer nos héroïnes. Manipulation génétique et secte de sorcières qui vénère un Pharaon sont les nouveaux méchants de cet arc. C’est classique pour la série mais toujours aussi plaisant à suivre.

Les mystères sont importants cette fois car une prophétie annonce dès le début une grande catastrophe. Quelle catastrophe ? On ne sait pas trop. Quels ennemis ? On ne sait pas non plus. Mais de mystérieux personnages se mettent à graviter autour de nos héroïnes et là, l’autrice s’en donne à coeur joie dans leur caractérisation. Autant les seconds couteaux méchants de cet arc me laissent plutôt froide car l’idée de donner une valeur numérique à leur pouvoir comme dans DragonBall est ridicule et qu’on les voit à peine passer. Autant les potentiels alliés mais qui n’en sont pas vraiment, eux, son fascinants !

L’autrice offre aux lecteurs de nouvelles Sailor différentes de celles qu’on connait, qui sont d’abord plus âgées et plus matures, mais également qui ont une autre mythologie. Elles ne font pas partie de la garde rapprochée de la Princesse, elles sont autre chose. Et cet autre chose se retrouve aussi dans leur écriture par l’autrice. En effet, pour l’une d’elle elle casse les codes, nous faisant hésiter de bout en bout sur son genre : est-ce un garçon, une fille ? On ne sait pas, voire on s’en moque. J’ai beaucoup aimé cette modernité dans un titre du début des années 90 mais malheureusement on sent que cela s’effrite un peu au fil des chapitres alors qu’on aurait plutôt aimé voir ce flou se renforcer. Cela reste une très belle idée.

Du côté de l’histoire, nous suivons donc nos héroïnes qui vont se mettre à combattre une nouvelle menace qui semble transformer des hommes et femmes en monstres. Cette menace vient d’un lieu à forte symbolique pour l’époque, un polder où puissance économique et scientifique se rejoignent. En pleine bulle économique, le symbole est fort. Mais face à l’individualisme, les héroïnes proposent plutôt la voie du collectif pour lutter contre cette menace. ChibiUsa, qui représente la nouvelle génération, se découvre ainsi une nouvelle amie qu’elle souhaite soutenir. Malgré leurs relations floues, les anciennes Sailor se rapprochent des nouvelles. Tout cela pour encore et toujours lutter EN-SEM-BLE ! Classique mais toujours positif. Cela donne lieu à de belles évolutions. J’adore la façon dont Sailor Moon gagne de nouveaux pouvoir. Du point de vue de la fangirl que je suis, j’adore son nouveau costume et ses accessoires ><

En bref

Dans une nouvelle histoire où l’expérimentation scientifique trop poussée est le mal, où l’individualisme est une tragédie, Naoko Takeuchi offre à nouveau un message positif d’entraide et d’amitié avec des héroïnes qui apprennent à lutter contre la solitude pour renforcer le pouvoir de leur amitié et l’utiliser contre le mal. Ce mélange d’aventure classique pour les plus jeunes et de messages subliminaux pour les plus grands fonctionne vraiment à merveille sur moi. J’adore !

8
Pretty Guardian Sailor Moon
Positif

Toujours un shojo magical girl plus profond qu'il ne le laisse croire

Un message coup de poing sur les expérimentations scientifiques

L'arrivée de personnages LBGTQ+

Un ton mature, de nouveaux personnages à l'aune de cela

Une ambiance mystérieuse et sombre, un peu horrifique même

Negatif

Une exploitation d'Uranus qui ne va pas jusqu'au bout

Des emprunts à DragonBall dont on aurait pu se passer

Des méchants un peu fades

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (634)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire