9
La princesse et la bête

par MassLunar le mer. 15 sept. 2021 Staff

L' envolée d'une princesse

Après un premier tome qui nous exposait légèrement le début d'une romance mixte entre une humaine destinée à un sacrifice et un roi des démons moins féroce qu'il n'y parait, La princesse et la bête prend  un bel envol dans ce second tome qui approfondit davantage le cadre de l'intrigue et enchaîne les péripéties autour de cette romance mal vue par le royaume.

La fin du premier volume promettait des rebondissements qui dépassent le cadre du simple shojo de romance. Les complots sont aussi de la partie à travers des princesses prêtes à tout pour séduire la bête et accéder au trône. L'intrigue est plus ciselée ce qui accentue par ailleurs le charme de la relation entre Salifie et le roi Léo. Loin de nous présenter une simple romance à la sauce "Belle et la bête", la mangaka Yu Tomofuji nous fait découvrir tout son univers dans ce deuxième tome. C'est tout simplement un régal. De nouveaux personnages font leurs apparitions comme la timide et rougissante princesse Dame Amito, le vaillant capitaine Jormungand ou encore une vulgaire et roublarde créature sacrée... Mêlant un élégant dessin anthropomorphique , le style kawai des mascottes et enfin une dose shojo plus classique mais lumineuse, La princesse et la Bête confirme tout simplement ses qualités. Le style de Tomofuji est polyvalent malgré un décor un peu moindre, l'artiste préférant mettre en valeurs les émotions de ses personnages. Le personnage de Dame Amito en est d'ailleurs un adorable exemple et montrant l'aisance avec laquelle la mangake joue avec un style expressif comique et souvent touchant. 

Légère ombre au tableau, le personnage du roi Léo qui est un personnage un peu en retrait et un peu sous-exploité malgré sa bonne dose de férocité. Pour l'instant, c'est un personnage totalement ancré dans son rôle un peu lisse de sauveur romantique et dur à cuire. A la différence, Salifie se montre plus attachante, notamment face aux épreuves qui l'attendent dans le but d'affermir sa relation avec le roi et d'accéder, sans arrières pensées, au statut de reine. 

En bref

La princesse et la bête est un shojo fantastique qui prend beaucoup plus d'ampleur dans ce second tome. L'intrigue se dévoile pleinement et vient s'enrichir de nouveaux personnages portés par l'agréable style anthropomorphe de Yu Tomofuji. De véritables enjeux se dessinent et façonnent solidement cette bonne inspiration de La Belle et la Bête.

9
La princesse et la bête
Positif

Une intrigue beaucoup plus affirmée avec l'apparition de certains enjeux qui dessinent cette romance comme un véritable parcours du combattant.

Un style qui mêle avec brio anthropomorphisme, style mignon et un bon visuel shojo ( tout de même)

Negatif

Un personnage de Bête un peu en retrait

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (257)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire