9
Welcome to the Ballroom

par MassLunar le dim. 8 août 2021 Staff

Pour un premier pas de danse...

Si vous cherchez un manga autour de la danse, un manga porté par une mangaka qui maîtrise ce domaine puisqu'elle-même est une passionnée de danse... Je ne pense pas trop m'avancer en déclarant que c'est sans doute l'un des mangas de référence autour de la danse, du moins sur ces dernières années.

Scénarisé et dessiné par Tomo Takeuchi depuis 2012, cette série compte à ce jour 11 volumes. Un rythme de parution plutôt lent qui s'explique a priori par les soucis de santé que la mangaka a traversé. Toujours est t-il qu'après avoir eu son petit succès grâce à une adaptation animé, voici que le manga débarque en France par le biais des éditions Noeve et leur collection Noeve Grafx.

Noeve est une maison d'édition qui s'est spécialisée dans le domaine du livre d'art avec notamment quelques beaux livres consacrés à des artistes  japonais. En septembre 2020, les éditeurs de Noeve décident de rester concentrés dans leur passion du Japon en proposant leur propre catalogue de mangas. Parmi leurs publications, toutes récentes donc, nous retrouvons une certaine Nagatoro ... Ce qui caractérise Noeve, c'est le soin qui est apporté à l'objet-livre. Entre leurs mains, le manga est particulièrement mise en valeur avec une agréable texture pour la jaquette, un petit bandeau commercial et le choix d'insérer un petit goodie récurrent à l'intérieur du manga à travers une carte collector glissée entre les pages. Honnêtement , parmi les éditeurs manga, Noeve fait partie de ceux qui priment autant la forme que le fond et qui propose de beaux objets-livre. Un petit bémol cependant : le manga est sous blister. Cela pousse donc le libraire à déblister un exemplaire au risque de faire disparaître la carte. C'est un petit détail, rien de bien méchant mais cela freine la consultation car le lectorat  aime bien feuilleter le manga, surtout si il ne connaît pas le titre...

Mais revenons à la danse avec Welcome to the Ballroom. Ce manga nous raconte l'arrivée hasardeuse d'un jeune lycéen dans l'univers de la danse et plus précisément de la danse de salon qui est reconnu comme une danse sportive allant de la valse standard à la danse sexy type tango ou plus rock type twist...Arrivée hasardeuse car notre jeune héros du nom de Tatara Fujita ( un nom très rythmé déjà !) n'était pas du tout prédisposé à la danse. C'est un être timide, limite sans personnalité, effacé , harcelé qui sur un petit malentendu se fait kidnapper par un pro de la danse pour être amener dans un studio de danse de salon dans lequel il retrouvera d'ailleurs une camarade discrète de sa classe... La suite, vous la connaissez. Notre héros suivra le cheminement classique d'un héros de shonen sportif qui de lamentable chenille deviendra un magnifique papillon !.Oui, c'est glucose mais c'est magique. 

Ce qui est particulièrement appréciable dans ce premier tome, c'est notre héros tout simplement. Certes, c'est un peu l'archétype du looser timide et effacé mais ce n'est pas pour autant quelqu'un de ...talentueux ! Comme on pourrait le prévoir. La mangaka insiste sur la dureté du parcours et notre héros en voit d'abord de toutes les couleurs , notamment par le biais de son coach qui n'hésite pas à le casser et le démonter régulièrement. Au contraire d'autres séries du même acabit, ce manga ne vas pas nous présenter un héros au talent remarquable dès le départ , ne serait ce qu'à travers un potentiel caché. Bien sûr, notre Tatara Fujita possède un certain talent (sinon il n'y  aurait pas d'intrigue) mais c'est délicatement emmené, surtout avant un second opus qui va être décisif pour le lycéen. 

Toujours est t-il que le jeune homme est bien entouré à commencer par la belle et gracieuse Shizuku ou encore son prof de sport un peu enragé qui se doute du potentiel du héros tout en l'envoyant bouler. Tomo Takeuchi aime métamorphoser ses personnages entre leur quotidien, les entraienements et les passages fatidiques des compétitions durant lesquelles nos protagonistes nagent dans la grâce et la beauté. La mangaka, qui partage elle-même l'amour de la danse, illustre à merveille ce mélange de finesse et d'effort dans cette discipline sportive. Même si nous ne sommes pas fan de danse, on ne peut qu'être admiratif devant le début de cette série qui parvient déjà à capter le talent, la grâce et la technique que nécessite ce sport. Ce n'est pas un manga de sport hermétique et trop genré façon shojo comme le manga En Scène sur le même sujet qui donne l'impression d'être ancré dans un univers plus féminin.

Sans hypocrisie, le fait que ce soit un héros peut attirer un autre lectorat a condition d'aimer le manga de sport et plus particulièrement la danse. Discipline qui est vraiment à l'honneur sous toute ses formes dans cette série. 

Avec finesse et adresse, Tomo Takeuchi signe un très bon premier tome qui démarre un peu de manière classique et abrupte , j'attends d'être surpris, mais ce début de série nous présente des personnages intéressants, démarre tranquillement l'apprentissage du héros et surtout met en valeur la danse de manière précise, fluide et accessible. 

En bref

Ce premier volume de Welcome to the Ballroom annonce remarquablement une série de référence autour de la danse. Les ingrédients d'un bon manga de sport sont parfaitement réunis dans le style précis et gracieux de Tomo Takeuchi dont on devine facilement la passion pour cette discipline. Un premier pas de danse réussi pour un manga de sport porté par la grâce d'une danseuse.

9
Welcome to the Ballroom
Positif

Un dessin gracieux qui n'éclipse pas l'effort de cette discipline et qui joue sur la métamorphose de ses personnages

Une intrigue de shonen classique mais réfléchi avec un souci de progression

Des personnages attachants qui marquent déjà une certaine profondeur et ce dès le début de la série.

La qualité éditoriale

Negatif

Pas trop de surprises tout de même dans cette entrée en matière

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (282)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire