6
Men's Life

par Sachiko-chi le mer. 4 août 2021 Staff

Mio est trop expressive !

Avec ce tome on est déjà à l’avant-dernier, en effet, la saga est terminée en 4 tomes, et je pense que ce n’est pas plus mal. Pour moi cette saga manque beaucoup de crédibilité, de nombreux éléments ne devraient pas passer inaperçus et ces camarades auraient dû se rendre compte depuis un moment que Mio avait pris la place de son frère Yuta.
Mais je dois bien avouer que ce tome vient corriger ce gros défaut, en effet les camarades du club de volley se rendent compte et font la remarque à Mio que son comportement est différent, ses sujets de discussion, ou même encore ses compétences en volley. Le niveau de jeu de Mio est vraiment différent de Yuta, et c’est surtout le personnage de Fuwa qui met le doigt dessus. Mais il ne se contente pas de ça, il va plus loin et met en avant la relation de Mio et Rin. Tous les deux se sont beaucoup rapprochés, et par rapport à Yuta, ils s’entendent vraiment mieux, ce qu’a remarqué Fuwa. Cela vient pimenter un peu le récit, et donne à Mio des côtés très drôles, et cocasses.
Ce tome vient aussi aborder la question de l’homosexualité, puisque pour le personnage de Fuwa, Mio est un garçon et qu’elle s’est rapprochée de Rin. Notre protagoniste, et j’ai trouvé ça dommage, mais a presque dû mal à accepter les relations homosexuelles, je dois avouer que l’idée m’a un peu déçue, heureusement que Fuwa est présent, et rappelle qu’il n’y a rien de mal à ce que deux hommes s’aiment et sortent ensemble. Si Mio m'a déçue sur ce point, je remarque tout de même une belle évolution dans le personnage, elle perd petit à petit son côté introverti, et veut se rapprocher des autres membres. Un petit changement intéressant pour ce personnage.

Les autres membres du club de volley sont tout de même assez aveugles sur certains points, et les fait sortir comme des simplets d’esprit, c’est un peu dommage mais heureusement que Fuwa et Rin sortent du lot. On les retrouve d’ailleurs dans la préparation de leur activité pour le festival de leur lycée, chacun y met du sien, et ce club avec leurs choix sont originaux, et ça apporte du plus à cette histoire qui manquait un peu d’éléments pour remonter le niveau. D’autres points sont classiques notamment dans ce festival, mais je vous laisse découvrir ce nouveau tome avec ce festival et qui permet de mettre un peu plus en avant leur sport, qui n’est pas forcément beaucoup mis en avant.

Un autre point important de ce tome, c’est la relation entre Rin et Mio qui avance. Rin est d’ailleurs au courant que ce n’est pas Yuta mais Mio qui se fait passer pour lui, c’était une des révélations du tome précédent. Leurs faits et gestes sont de moins en moins naturels, parce que chacun se rendant compte des sentiments de l’autre surtout pour Mio, pour Rin ce n’est pas la même prise de conscience. Mais il est toujours présent pour secourir, aider ou protéger Mio, c’est le comportement assez classique que l’on retrouve dans beaucoup de shojo, mais qui peut toujours faire son petit effet, en tant qu’amateur de romance lycéenne. Bien que le développement de ce tome, et de cette relation est classique, la fin du tome fait toujours mouche, et j’ai vraiment envie de connaître la suite et fin de cette saga !

En bref

Un avant-dernier tome plutôt correct avec des idées intéressantes et de jolies évolutions comme le caractère de Mio ou le festival du lycée avec le club de volley. Mais certains points ne sont pas en faveur du développement de l'histoire, avec des éléments trop classiques, ou des personnages secondaires pas forcément très investis... Mais ce tome reste assez agréable et sympathique à découvrir.

6
Men's Life
Positif

Des dessins très sympathiques

Des personnages plutôt agréables

Des idées originales

Une évolution dans le caractère de Mio

Une jolie révélation avec le personnage de Fuwa

Le manque de crédibilité qui est corrigé

Negatif

Des idées classiques tout de même

Le traitement de l'homosexualité pas forcément des plus réussi...

Les autres membres du club qui sont trop simplets

Le volley qui est utilisé mais pas autant que l'on pourrait l'imaginer

Sachiko-chi Suivre Sachiko-chi Toutes ses critiques (189)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire