Critique Manga Bucket List Of the Dead #1

7
Bucket List Of the Dead

par MassLunar le jeu. 8 juil. 2021 Staff

Mortel Carpe Diem

Akira Tendo incarne le cliché du jeune salaryman dépressif et surmené. Quand il a commencé à travailler pour le compte d'une boite de prod, il était motivé et idéaliste... trois ans plus tard, l'ancien étudiant sportif et souriant n'est plus que l'ombre de lui-même. La raison ? La société pour laquelle il travaille est une entreprise esclavagiste qui exploite ses salariés à coups d'heures supplémentaires. Le constat est inhumain et Akira Tendo n'est plus qu'un jeune homme brisé à la limite du burnout fatal... jusqu'au jour où les morts décident alors de se relever. Un nouveau jour se lève pour le jeune homme qui, contre toute attente, accueille à bras ouvert cette épidémie post-apo.

Ce premier volume de Bucket list of the dead donne le ton : une comédie horrifique riche en actions et qui joue sur le décalage entre notre héros épanoui et un climat d'horreur un peu anecdotique. 

Au scénario, nous retrouvons Haro Aso dont le manga Alice in Borderland a bénéficié récemment d'une adaptation Netflix. Haro Aso est plutôt à l'aise dans le genre,  on retrouve d'ailleurs certaines similitudes avec Alice in Borderland, notamment à travers le principal protagoniste féminin qui semble être un calque sportif de Yuzuha Usagi... Une ambiance post-apo avec une bonne touche d'humour déjanté en plus principalement emmené par notre héros dont l'attitude est en total décalage avec la situation ambiante. Là ou d'autres se morfondraient, succomberaient en plein désespoir, Akira lui nage en plein bonheur et y voit une occasion de réaliser ses rêves avant de succomber !  C'est sans doute la principale qualité de ce titre qui joue vraiment sur la sensation de liberté qu'éprouve Akira , une liberté un peu absurde mais qui contraste avec la vie de salaryman exploité qu'il menait jusqu'alors. Le scénariste semble bien apprécier  ces situations post-apocalyptiques qui se révèlent totalement cathartiques pour certains personnages malmenés jusque là par une réalité plutôt amère. 

Tokyo devient un vaste terrain de jeu emmené par le dessin ultra-vivace de Kotaro Takata (Moi, Sherlock) aussi bien à l'aise dans le terrain de l'horreur avec un bon choix de plans. La première apparition de zombies vous fera inévitablement penser à un certain jeu vidéo ! Les personnages sont très sympathiques avec l'apparition à tomber de la principale héroïne. C'est du seinen survolté , très dynamique dans sa narration. 

Avec ce premier volume, on ne s'ennuie pas une seconde et l'humour fait mouche mais pourtant, pourtant, je ne suis pas encore personnellement convaincu par Bucket list of the dead qui souffre d'un cadre post-apocalyptique presque anecdotique.

En terme d'entrée en matière, l'apparition zombiesque est abrupte, soudaine, sans volonté d'instaurer un climat progressif. C'est un petit peu regrettable car il y là une volonté d'aller un peu trop vite, juste pour rentrer dans un humour frénétique et décalé. De ce fait, le lecteur débarque  facilement en terrain connu au risque de ne pas être surpris par cette culture zombie, bien dessinée mais emmenée sans aucune surprises ni tension. De mémoire, un autre titre jouait la carte du décalage entre horreur et humour, il s'agissait de I am a hero . Cette série, désormais en arrêt de commercialisation, instaurait un climat d'horreur plus progressif et plus réussi en jouant judicieusement avec un rythme de plus en plus tendu. Dans Bucket list of the dead, le déluge est vite expédié pour se concentrer sur les péripéties joyeuses d'un Akira aux anges. 

Reste à savoir comment la nouvelle série du créateur d'Alice in Borderland évoluera. Restera t-elle cantonnée à cet humour palpitant mais sans grand enjeu ou est ce qu'elle s'orientera vers des perspectives plus poussées ? Toujours est-il que les lectrices et lecteurs ne bouderont pas leur plaisirs devant cette épidémie zombie des plus joyeuses. 

En bref

Si elle nous propulse un peu trop vite dans le post-apo (au risque d'annuler tout suspense), la nouvelle série de Haro Aso s'annonce cependant rythmée et emmenée par un humour déjanté grâce à son joyeux personnage principal. Quelques enjeux devront quand même se dessiner pour en faire une série plus mémorable au risque de se cantonner à une joyeuse comédie horrifique...

7
Bucket List Of the Dead
Positif

Rythme effréné et humour tout en décalage à travers un protagoniste principal des plus jouasse

Kotaro Takata parfaitement à l'aise dans l'horreur et le chara-design

Negatif

Aucune tension dans cette entrée en matière.

Un cadre horrifique perçu uniquement comme un terrain de jeu

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (302)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire