7
A Fantasy Lazy Life

par Auray le ven. 19 mars 2021 Staff

Une vie royale

J'ai loupé cet isekai particulier en librairie. Les Éditions Delcourt/Tonkam et Sanctuary.fr me permettent de lire ce mois-ci le tome 8 de la série A Fantasy Lazy Life . Certes, on voit sur la couverture une princesse et une reine aux formes assez généreuses, pour autant, je n'ai pas lu de scènes coquines détestables comme on peut voir dans certains mangas, bien au contraire, on nous fait suggérer une scène avec un rapport sexuel, avec beaucoup d'amour, voire d'humour. La femme est déjà respectée, et c'est déjà un sacré point positif pour commencer notre chronique.

Et c'est plus qu'estimable, car la gent féminine a une place particulière dans cette histoire. Effectivement, Zenshirô, le jeune homme issu de notre monde réel a atterri dans un royaume où il a rapidement épousé la souveraine accompagnée des soucis royaux qui vont avec. Il a vraiment une place en second plan dans cette histoire par rapport à cette dernière.

Dans le tome précédent, ils ont vaincu les dragons de meute, par la suite, la princesse Frea, du royaume d'Uppsala, se présente à la Capitale de Capua, et elle reste le principal intérêt de nos chapitres d'aujourd'hui. Du côté de notre héros fraîchement arrivé, celui-ci doit se rendre au mariage du général Puyol, et justement, cette dernière propose de l'accompagner... ça se traduit officiellement par un mariage stratégique entre les deux nations.

Et vous allez en lire beaucoup à ce propos, pour ne pas dire sur tout le tome. Ne soyez donc pas allergique aux nombreux dialogues. Tsunehiko Watanabe, l'auteur original du roman A Fantasy Lazy Life, n'a rien laisser au hasard, et, ses explications restent limpides et logiques. On y verra qu'au nom du bien commun, l'homme est prêt à faire preuve de polygamie, tout simplement. On arrive à nous faire avaler la couleuvre finalement.

On se doute bien du sourire de certains hommes derrière ses pages avec des dames, aussi belles les unes que les autres, mais ici, il s'agit vraiment d'un esprit de sacrifice pour un peuple, et l'intelligence stratégique est toujours au service du bien d'autrui. Mais le héros lui n'en tire aucun plaisir, au contraire, il suit sa femme dans ce chemin royal par la force des évènements, et, tout en se mettant à sa place, comme on le voit à la fin. Et si c'était elle qui avait plusieurs maris ? Comment ça se passerait tout ça ? Cet esprit est évidemment le bienvenue, et comme dans la pratique, il met un peu de magie dans les dernières cases, car l'histoire décolle un peu.

C'est un titre que je mets dans la catégorie isekai bien sûr, mais, dans une catégorie prolixe, comme The Heroic Legend of Arslân de Yoshiki Tanaka ou encore, moi, quand je réincarne en slime, de Fuse. La tactique est une figure à part entière, elle reste impressionnante de maîtrise tout le long, même si l'idée reste assez simple de base, puisque ce sont des centres d'intérêt commercial entre royaumes qui sont recherchés, ou tout simplement une ambiance de paix entre les territoires distincts. J'espère juste que le côté « harem » restera toujours en second plan, avec à l'esprit, ce respect de la personne, comme on peut voir dans les entretiens entre la reine et son mari. Mais est-ce vraiment compatible en fin de compte ? Nous le verrons dans le tome suivant !

En bref

«Vous semblez très éprise de mon époux... »

7
A Fantasy Lazy Life
Positif

Le lien de tendresse entre Zenshirô et sa première femme est palpable

Un isekai basé sur de la stratégie qui ravira les amateurs du genre

Les dessins de Neko Hinotsuki sont typiquement mangas

Negatif

De grosses discussions à lire et avec des protagonistes qui refont le monde de leur canapé pour l'instant

C'est compatible le respect de sa femme et la polygamie ? On arrive vraiment à nous faire avaler que c'est le seul chemin possible ?

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (513)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire