8
Yawara !

par Skeet le mer. 3 mars 2021 Staff

Invincible

On attendait avec impatience le moment où on pourrait voir Yawara se confronter à des adversaires dignes de ce nom et le tournoi "Kuji TV" en est peut-être l'occasion ?! Malgré l'enjeu et le déroulement de ce tournoi dans le célèbre Budoukan, Yawara va surtout avoir la tête ailleurs. En effet, au même moment, le club de judo de son lycée participe également à un tournoi et on comptait sur elle pour le coaching !

On l'avait compris dès le début : Yawara n'est pas un manga de sport comme les autres. Même si ce tome est dédié quasi-exclusivement au déroulement des deux tournois en simultanée, l'auteur choisit malgré tout de développer ce qui entoure les compétitions plus que le sport en lui-même. Yawara apporte beaucoup d'importance à son rôle de coach de l'équipe de judo de son lycée et ne pense qu'à ça alors qu'elle remporte victoire sur victoire en quelques secondes à chaque fois au tournoi Kuji TV.

La vitesse à laquelle elle remporte ses matches devient comique, tel un running gag, tant les spectateurs sont médusés. On imagine la déception du public pour avoir assisté à un tournoi expédié aussi rapidement ! On était en droit de s'attendre à un tournoi plus disputé et on ne peut s'empêcher d'être également un peu déçu sur le coup. Mais on se rend encore plus compte du niveau réel de Yawara même si pour le moment elle n'est officiellement que 1er dan... On comprend d'où vient la confiance inébranlable de Jigoro car lui seul sait réellement de quoi elle est capable.

L'humour est toujours aussi régulièrement présent mais jamais lourd. Ceci vient presque toujours de Jigoro qui a une attitude déconcertante, même pendant le tournoi et notamment avec les journalistes qui tombent des nues face à ses réponses. Cet humour présent depuis les premiers tomes contribue énormément à installer cette ambiance légère et fait de ce manga un très bon divertissement.

En tout cas le rythme de ce tome est vraiment très soutenu. Il n'y a presque aucun temps mort. On est dans le feu de l'action en permanence et on ressent bien le stress de Yawara et son envie d'en finir au plus vite pour venir en aide à ses camarades. Pour le coup elle ne pense vraiment pas à elle et fait preuve d'un réel altruisme. Pour elle, le tournoi auquel elle participe n'est autre qu'une entrave !

Comme dans les deux premiers tomes, on est un peu déçus de voir qu'elle n'apprécie pas plus la pratique du judo alors qu'elle a un potentiel hors du commun. Mais la fin du tome marque un réel tournant pour le personnage de Yawara et c'est la première fois qu'on voit son état d'esprit changer à ce point. Hâte de voir l'impact que cela va avoir sur son ascension inévitable à priori.

En bref

L'auteur nous prend à contrepied en faisant du tournoi tant attendu un prétexte pour faire évoluer le personnage de Yawara. Bien que ce 3ème tome soit majoritairement consacré au judo en lui-même, c'est toujours fait d'une manière atypique qui confirme que pour le moment, Yawara est davantage un manga tranche de vie qui prend son temps pour raconter une histoire hors du commun tout en consacrant du temps pour les personnages secondaires. Vivement la suite !

8
Yawara !
Positif

L'alternance entre les deux tournois qui donne du rythme !

L'attitude Jigoro hilarante

Un final qui marque un vrai tournant dans l'état d'esprit de Yawara

On sent qu'on va enfin avoir des matches disputés...

Negatif

On ne peut s'empêcher d'être un peu déçus par le manque de suspense du tournoi !

Skeet Suivre Skeet Toutes ses critiques (651)
Partager :
Commentaires sur cette critique (2)
  • Oui ce n'est que le début mais on ressent déjà le talent de conteur d'Urasawa !

  • Je pense que c'est une série qui va monter en puissance. Elle est agréable pour voir l'évolution de maitre Naoki Urasawa.

Laissez un commentaire