6
Re/member

par Végéta69 le sam. 7 mai 2016 Staff

Nos lycéens sont toujours plongés dans la chasse au corps. Après plusieurs nuits passées dans l’enceinte de l’école, ils ont finalement réussi à trouver un bras d’Haruka. Cependant, ils risquent leur vie à chaque fois et se font littéralement massacrer par la Rouge-sang. Ne supportant plus ce cycle vicieux, les étudiants cherchent à présent à tuer Haruka afin d’éviter la chasse au corps. Seulement, la tâche s’avère plus difficile que prévue…

En effet, dans cet opus, les élèves tentent par tous les moyens de tuer Haruka mais elle semble invincible. Elle survie à toutes les tentatives de meurtres. A vrai dire, elle n’a d’humaine plus que l’apparence, ce qui ne manquera pas d’inquiéter le groupe d’étudiants. Ne réussissant pas à l’éliminer, ils n’ont pas le choix, ils doivent revivre une nouvelle nuit de cauchemar à chercher les autres membres du corps de la jeune fille. Une nouvelle partie se met en place, le jeu peut recommencer. On part donc sur les mêmes bases, les étudiants se répartissent pour trouver les différentes parties du corps et se doivent bien sûr d’échapper à la Rouge-sang.

L’auteur fait l’effort d’établir des liens entre ces protagonistes, mais malheureusement, c’est toujours trop classique, trop cliché. Les personnages ont des réactions beaucoup trop connotées. On a même le droit à une opposition garçons contre filles, c’est vous dire à quel point les relations sont fades. Au niveau du scénario, comme on le craignait un peu, c’est pour l’instant assez redondant. On explore les lieux, on tente d’échapper à la Rouge-sang qui veut absolument vous démembrer. D’autant plus que les personnages ne font que fuir et ne cherchent pour le moment pas à se défendre. Espérons que l’auteur nous réserve autre chose, sinon ça risque de devenir vraiment lassant. Ne soyons pas trop médisant non plus, le récit est quand même rythmé et avance petit à petit. Les lycéens parviennent à trouver d’autres parties du corps et l’ambiance reste oppressante.

Un élément qui pourra perturber ou non le lecteur, et c’est le cas dans bon nombre de survival game, on ne s’intéresse que très peu, voir pas du tout à la réaction des personnages secondaires. Certains ne ressentiront aucune gêne mais dans le cas de Re/member, ça manque un peu, ne serait-ce que pour apporter de la crédibilité au scénario. Car oui, dans Re/member, bon déjà, les élèves revivent à chaque fois la même journée, mais surtout, aucun ne s’étonne de l’état d’Haruka qui ressemble à un mort-vivant tout ensanglanté. Et je ne parle même pas du nombre de tentatives de meurtres dans l’établissement, qui ne choque visiblement aucuns professeurs. On en saura sans doute plus dans la suite de l’histoire, qui sait.

Mais passons, intéressons-nous maintenant à un atout de l’œuvre, je veux bien évidemment parler du trait du dessinateur. Dynamique et agréable, il correspond bien au récit mais le mangaka fait surtout preuve d’un grand talent pour ses dessins d’horreur. Notamment sur la Rouge-sang, il parvient vraiment à donner une expression sanglante à son visage surtout au niveau des yeux. Glaçant et oppressant, de ce côté-là, c’est très réussi !

En fin de tome, les lycéens vont davantage s’intéresser à la personne qui se trouve dans le studio pendant les nuits et qui diffuse les annonces de la Rouge-sang. Car oui, c’est une bonne question, qui parle au micro ? Autre élément qui intriguera le lecteur, le professeur que vont rencontrer les 3 lycéennes dans l’ancien bâtiment et qui semble en savoir long sur la chasse au corps.

Ce second tome de Re/member reste une bonne lecture et reprend bien les clés de réussite du premier tome. Mais comme on le redoutait, le récit est pour l’instant trop redondant et on en attend encore davantage au niveau du scénario. Cependant, il satisfera toujours autant les amateurs d’horreur avec un dessin des plus efficace.

En bref

Ce second tome de Re/member reste une bonne lecture et reprend bien les clés de réussite du premier tome. Mais comme on le redoutait, le récit est pour l’instant trop redondant et on en attend encore davantage au niveau du scénario. Cependant, il satisfera toujours autant les amateurs d’horreur avec un dessin des plus efficace.

6
Re/member
Végéta69 Suivre Végéta69 Toutes ses critiques (93)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire