9
Inspecteur Kurokôchi

par Lelouch le lun. 22 juin 2015 Staff

Nos deux protagonistes se sont un peu éloignés. Tandis que Kurokôchi a conclu une trêve avec l’assemblée du cerisier sans pour autant avoir renoncé à découvrir ce qui se cache derrière cette organisation, le jeune et ambitieux Shingo, essaye de suivre différentes pistes dont une qui va le mener à rencontrer des personnes peu recommandable.

Toujours dans la lancée des deux premiers volumes, « Inspecteur Kurokôchi » confirme sa position d’excellente découverte ! En effet, le suspense de l’histoire, et tout simplement la constitution scénaristique est très bien menée et sans accroche. On découvre au fur et à mesure les ramifications tissées par l’auteur entre passé et présent, personnages haut-placés et simples sous-fifres.
Ce troisième tome présente un rythme un peu moins soutenu, mais l’histoire est bien constituée pour être passionnante et prenante. La lecture y est encore une fois dense et complète, chaque page nécessite du temps. Et cela n’est pas que dû aux talents scénaristiques de Takashi Nagasaki.

En effet, le style graphique de Kôji Kôno, auteur par ailleurs de « Gewalt » (Doki Doki), vient apporter une touche très sombre à l’histoire avec des traits assez sombres, voire parfois lugubre selon l’ambiance de la scène. Mais pourtant, si l’histoire est sombre, on identifie bien les personnages rendant possible le suivi.

« Inspecteur Kurokôchi » est un manga polar étonnant, aussi bien par son scénario complexe et compréhensible et par ses dessins originaux mais prenant. Les personnages et leurs caractères viennent compléter le genre avec de l’ambition et de la volonté !

En bref

9
Inspecteur Kurokôchi
Lelouch Suivre Lelouch Toutes ses critiques (279)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire