7
Un drôle de père

par ivan isaak le lun. 5 mars 2012 Staff

Alors que le 9ème et dernier volume de la série arrive dans une dizaine de jours chez nous, petit retour sur le 8ème tome d'Un drôle de père, où notre petite Rin, qui a bien grandi, se pose des questions loin d'être anodines...

On le sait et on l'a déjà dit : depuis que nous sommes passés de l'enfance de la petite Rin, attendrissante et tellement mignonne, à son adolescence, Un drôle de père a un peu perdu de cette douceur qui le caractérisait. Néanmoins, les tourments adolescents étaient également l'occasion pour Yumi Unita de poursuivre son analyse de l'éducation que l'on peut donner à nos enfants, ainsi que sur les doutes et les craintes qui fleurissent à cette période de nos vies.

Si l'ensemble de ce volume se laisse lire avec un réel plaisir, on reste pourtant fortement dubitatif sur la tournure que prennent les choses, notamment concernant les sentiments de Rin. Yumi Unita parviendra-t-elle à se sortir de la situation compliquée dans laquelle elle a mis notre héroïne ou la suite des évènements va-t-elle définitivement nous détacher du récit ? Difficile à dire à la fermeture de cet avant-dernier volume mais une chose est sûre : on attend désormais la conclusion de cette histoire avec beaucoup d'impatience.

Marqué par un choix scénaristique quelque peu discutable, ce 8ème volume d'Un drôle de père n'en est par pour autant mauvais. Servi par un graphisme épuré, la série de Yumi Unita va jouer gros lors de sa conclusion, qui pourrait bien s'avérer très décevante. Mais qui pourrait également être magnifiquement amenée. Réponse le 14 mars.

En bref

7
Un drôle de père
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire