Critique Manga Lamento #2

1
Lamento

par ivan isaak le sam. 21 janv. 2012 Staff

Pas grand chose à dire sur ce second volume de Lamento (et pour le moment dernier, la série étant en "pause" depuis plus de 3 ans au Japon) qui offre la même lecture fortement déplaisante que le premier opus.

Tentons de trouver un bon point : les décors de la série ont l'air d'avoir fait l'objet d'efforts réels de la part du dessinateur du très moyen Togainu no chi, efforts malheureusement vains puisque le résultat est le plus souvent sombre, fouillis et beaucoup trop chargé.

Pour le reste... Le graphisme est globalement mauvais, avec un chara-design peu varié, un découpage aléatoire, des dialogues confus, une adaptation de la part de Soleil bancale (avec des oublis réguliers de mots dans des phrases déjà sans queue ni tête...) : rien ne peut venir sauver ce titre dont on se demande encore la raison d'être.

Car Lamento est à la base un Boy's Love game, et à la lecture de cette adaptation manga, il ne viendrait à personne l'idée que ce soit le cas. Certes, quelques allusions aux moeurs de nos héros apparaissent par moments, mais pas le moindre contact charnel ou autres. Du coup, même la cible première des auteurs (les fans du jeu) ne devrait pas y trouver son compte.

Lamento est donc un ratage complet, sur tous les points, et dont la seule explication possible de sa parution en France semble être le succès (très relatif tout de même) de Togainu no chi chez Ankama. Un peu léger comme motivation, pour un résultat désastreux.

En bref

1
Lamento
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire