• Critique Hawaii police d'état par

    Petite série en deux tomes de Masami Tsuda, auteur de Elle et Lui (Karekano), cette histoire nous présente Nanoha Satsuki, une fille gentille et totalement quelconque. Ce sentiment est d'autant plus accentué, car elle traîne avec la plus belle fille du lycée (Nobara) et la plus intelligente (Rengué).
    Malgré cette réalité, Nanoha reste simple et douce... mais il lui arrive quelques fois de péter les plombs et de faire jaillir son aigreur et sa méchanceté dès qu'elle n'est pas d'accord avec quelqu'un... et c'est Hazuki, dit "le Prince" qui va en faire les frais!

    Ne connaissant ni l'auteur, ni Karekano, c'est en toute objectivité que j'ai découvert cette série.
    Graphiquement, on baigne dans le style shojo à 100% : des traits fins, un découpage spécifique, des fonds de cases d'un blanc immaculé, des gros yeux, peu d'expressions sur les visages bien arrondis... vous l'aurez compris, cet élément n'est pas le point fort de la série. Cependant, même si cela est marquant, on s'y habitue assez rapidement.

    Le scénario n'a rien d'exceptionnel mais la sauce prend, grâce aux coups de sang de l'héroïne, et au prince qui évolue sensiblement et rapidement, sans choquer le lecteur (d'une pourriture narcissique, il devient un gars respectable, respecté et humble)

    En bref, pas besoin de finir le deuxième tome pour se rendre compte que cette petite saga s'adresse avant tout aux jeunes lectrices. Complète en deux volumes, Eensy Weensy Monster saura trouver une place dans les mangathèques "kawai" des fanas de shojo sucré et mielleux. Les autres, passez votre chemin, sauf si vous cherchez une petite série facilement abordable (scénaristiquement et financièrement).

    -

    Den d Ice - 21 août 2009

    1 membre aime | Vous n'avez pas aimé cette critique Annuler
Vous avez lu Hawaii police d'état ?
Ecrire une critique