Critique Manga L'amour est dans le thé #3

7
L'amour est dans le thé

par Tampopo24 le mer. 19 juin 2024 Staff

Changements à venir

Quand c’est la déprime, L’amour est dans le thé est
vraiment la série doudou par excellence ! Avec son petit air de soap
opera campagnard, impossible de ne pas craquer devant les déboires de
Chako et son beau théier.

L’autrice utilise pourtant des ressorts
gros comme les bras avec notamment, ici, l’arrivée de l’ex-copine du
beau Isshin, mais rien n’y fait je craque quand même. Celui-ci est
vraiment le modèle parfait du type droit dans ses bottes, qui fait
toujours tout bien. Chako fait une bourde qui met l’exploitation en
péril ? Il en assume aussi les conséquences et cherche comment aider. Il
était autrefois avec une fille de bonne famille et son métier faisait
tâcher ? Il rompait pour ne pas gêner. Voilà l’homme qu’il est ! Trop
parfait ? Assurément, mais qui fait rêver un peu quand même.

L’autrice nous offre le portrait type du
mâle alpha, mais sans les défauts inhérents. Il est attentionné,
bosseur, un peu taiseux et grognon, mais adorable dans le fond, et ce
tome nous offre mille et une situations où le voir. J’ai aimé sa manière
toujours proactive d’aider. J’ai aimé son côté bienveillant qui le fait
prendre sur lui et non accuser les autres. J’ai aimé la façon dont il
prend soin de tout le monde. Le revers de la médaille en revanche, c’est
que l’écriture de la femme, Chako, est assez catastrophique… Nous
sommes avec une femme enfant qui montre sans cesse ses faiblesses, après
tout c’est la narratrice, qui se dévalorise également en se comparant
notamment à l’ex d’Isshin, mais alors nous lecteurs, comment la trouver
sympathique ? J’avoue qu’elle m’a bien tapé sur le système avec toutes
ses pleurnicheries dans le tome, qui se résument juste en une phrase :
oser se parler !

Ce fut donc une lecture pleine de
maladresses, avec de gros clichés en tout sens : nouvelle venue de l’ex,
changements à venir dans l’exploitation, homme ultra fiable, fille qui
cherche à parler mais tourne autour du pot. J’ai parfois craqué lors de
certaines scènes, notamment avec la petite Futaba, toujours aussi
mignonne et rigolote dans la pureté de ses interventions avec sa copine.
J’ai souvent trouvé qu’on tournait en rond avec la peur de la
révélation de leur non-mariage ou le fait qu’ils se tournent autour sans
rien dire. Heureusement que les dernières pages viennent casser ce
cycle sans fin. Il y a besoin de changement !

En bref

RomCom par excellence, cet amour qui prend le temps de fleurir aux milieux des champs de thé commençait à être un peu longuet, heureusement qu’un vicissitude de la vie est venue chambouler tout ça et remuer ce petit monde. Car j’ai beau aimer le bougon et solide comme un roc Isshin, et la légère et farfelue Chako, il était temps de passer à la suite ! Hâte de voir ce que ces changements vont donner.

7
L'amour est dans le thé
Positif

L'arrivée d'une ex qui vient bousculer les habitudes

Des scènes encore adorables avec Futaba

Un Isshin, modèle du mâle sur qui compter

Un final qui promet enfin des changements

Negatif

Une ROmCom très soapesque

Une narration pleine d'archétypes du genre

Une héroïne agaçante dans la façon dont elle est présentée sans cesse comme "faible""

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (1730)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire