Critique Manga Karakuri Circus #4

7
Karakuri Circus

par Tampopo24 le jeu. 1 déc. 2022 Staff

Hommage aux merveilles du cirque

Petite baisse de régime avec un tome très sympathique, très circassien aussi mais qui n'a pas la puissance des premiers et offre surtout un tournant dans la série puisque l'auteur prend enfin le temps de développer son ambiance "cirque" présente dès le début dans le titre.

J'ai été surprise de découvrir quelque chose d'on ne peut plus classique dans ce nouveau tome découpé en deux parties où à chaque fois on pénètre un peu plus dans l'univers du cirque en s'éloignant de l'histoire de Masaru et de son héritage menacé. Ce n'est pas désagréable à suivre, loin de là, mais c'est moins original et moins intense que ce que l'auteur avait introduit au début.

Il y a cependant un travail très intéressant sur les personnages. Masaru devient de plus en plus le prototype de ces jeunes héros de mangas qui noue une relation de mentor avec un adulte pour ensuite faire de grandes choses dans l'adversité, comme un certain Prisonnier Riku qui semble tout droit s'en être inspiré. Shirogane, elle, casse de plus en plus sa carapace de marionnette froide et montre de l'émotion et de la passion avec ce cirque qu'elle aime tant. Ils sont de plus rejoints par Lise, une brillante dresseuse dont l'histoire est aussi bouleversante que la leur et ensemble, ils vont commencer à former une nouvelle troupe avec la famille qu'ils ont rejoint où le père mangeur de pierre, rejeté par son milieu, a perdu sa femme, haute en couleur elle aussi, mais adopté deux jeunes garçons perdus. Fujita aime faire pleure notre petit coeur sensible et y réussit bien.

La mise en scène reste particulièrement efficace dans ce manga où le spectacle est de plus en plus au centre. On retrouve cela d'abord dans le combat mené par Lise et son lion contre un tigre fou sanguinaire. Il y des scènes incroyables, d'une grande violence et férocité, mais aussi d'une grande émotion et d'une belle intelligence, mettant en avant tout le talent de Masaru. C'est aussi le cas ensuite quand Shirogane participe à un spectacle de cirque pour aider une troupe avec laquelle elle travaillait autrefois. L'auteur rend magnifiquement hommage à cet art, que ce soit par un numéro aussi drôle que beau où on voit toute l'agilité et le sens de la mise en scène de la marionnettiste gymnaste, ou dans un numéro plus classique de clown où Shirogane surprend en endossant ce rôle. Nos yeux d'enfants pétillent face à ces scènes tellement belles, drôles et magiques, rappelant parfaitement notre univers du cirque.

En bref

L'auteur prend donc le temps de construire quelque chose d'inattendu à ce stade. Il laisse de côté ce qui a fait la tension de la série pour tenter de nous réenchanter en introduisant plus cet univers du cirque dont il nous parlait depuis le début mais qu'on n'avait pas encore eu le temps de trop voir. C'est un choix osé de temporiser ainsi, d'introduire plus d'émotion et d'humour, et même un peu de tranche de vie et de développer un groupe qui formera une belle famille circassienne. Pour ma part, j'ai trouvé cela fort sympathique, magique et enchanteur parfois, mais la force et le culot des débuts m'ont un peu manqué également. On ne peut pas tout avoir ^^!

7
Karakuri Circus
Positif

Le développement des personnages

Un hommage au cirque magique

Une mise en scène qui enchante

Le prototype du jeune héros et son mentor qui défient un monde pourri

Negatif

L'intrigue autour de l'héritage de Masaru est oubliée

Moins de tension

Quelque chose de plus classique

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (998)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire