Critique Manga Tokyo Revengers #17

7
Tokyo Revengers

par Tampopo24 le sam. 26 mars 2022 Staff

Quand le drame frappe là où on ne l'attend pas

Tome charnière s'il en est, malgré ses événements clés, il m'a aussi révélé un gros manque d'émotion alors que celle-ci aurait dû me prendre à la gorge. Que se passe-t-il ?

Maintenant que Takemichou reste dans le passé et ne peut plus retourner dans son présent, on a tous les éléments en main, du moins le croyait-on ? On avait le nom du grand méchant. On avait une marche à suivre pour mettre fin à ses combines, mais c'était sans compter le terrible coup du sort qui nous tombe dessus.

Le problème, c'est peut-être que ce coup du sort sort justement de nulle part. Du coup, impossible de sentir l'émotion monter comme lors des pertes précédentes où il y avait vraiment eu tout un travail fait autour des personnages disparus. Ici, on reste sous le choc des conséquences de cela, mais on garde aussi la tête froide.

J'ai été un peu déçue pour ma part de ne rien ressentir à la perte de ce personnage pourtant attachant même si on le voyait peu. J'aurais aimé me sentir aussi dévastée ou sous le choc que les héros qui se prennent ça en pleine poire. J'aurais aimé avoir la même claque que Takemichou quand il réalise les failles de son plan.

Cependant, je ne peux pas dire que ce n'est pas un coup de maître de l'auteur. Cette disparation rebat les cartes à nouveau et explique comme le dit le héros pourquoi à chaque fois malgré ses interventions le futur restait aussi sombre. Il lui manquait ce terrible événement. Maintenant qu'on l'a, on voit bien les rouages qui vont se mettre en branle pour qu'on ait un dark Mickey plus tard qui aura rompu avec Draken. C'est sombre très sombre.

Mais la lumière reste au bout du tunnel grâce à Takemichi, notre rayon de soleil qui jamais ne s'éteint. On aime voir le courage à toute épreuve dont il fait preuve. La façon dont il garde justement la tête froide pour surmonter ce drame et ne pas se laisser dévier de son but, car lui, il a l'image de ce grand plan en tête. Alors grâce à lui, on sent heureusement un souffle plus épique, une camaraderie sans cesse renouvelée et un élan de vengeance nécessaire, qui vient contrebalancer la froide noirceur qui s'est emparée des cadres du Toman. J'ai hâte de voir le contrecoup de tout ça.


En bref

Ce tome, malgré son manque d'émotion qui aurait dû saisir le lecteur, marque une sacrée étape dans la série avec un nouveau drame venant tout bouleverser et amener les héros encore un peu plus vers les noires profondeurs de leur âme. Je salue la cruauté de l'auteur mais aussi sa volonté de toujours nous ménager une part d'espoir en la personne de Takemichi. Ce n'est pas forcément très crédible mais on s'en moque tant qu'il nous apporte ce rayon de lumière au bout du tunnel !

7
Tokyo Revengers
Positif

Une grosse surprise

Des cartes rebattues

Toujours plus de noirceur

Takemichi, notre rayon de lumière

Les promesses d'une suite dantesques entre Toman et Kisaki

Negatif

Un gros manque d'émotion lors du drame de ce tome

Un rôle attribué à Takimichi tellement pas crédible

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (942)
Partager :
Commentaires sur cette critique (2)
  • Je la trouve quand même super addictive et j'adore l'ambiance bozoku de franche camaraderie ainsi que la dimension voyage dans le temps ! (Mais elle commence à être longue ^^!)

  • J'hésite encore à me faire la série

Laissez un commentaire