8
Edens Zero

par Sachiko-chi le jeu. 25 mars 2021 Staff

Un tome contrasté : entre couverture coloré et récit qui s'assombrit !

Nouveau tome du shonen du moment de Hiro Mashima, une saga qui commence à vraiment bien marcher notamment au Japon, puisqu’elle va avoir droit à son adaptation animé, et je suis curieuse de voir ce rendu ! Mais là n’est pas le sujet, et on va se recentrer sur nos personnages et leurs péripéties, ce tome-là m’a beaucoup plu, et puis y a des petites idées intéressantes et percutantes, ce tome est là est vraiment bien !

Tout d’abord, une petite parenthèse pour la couverture, qui est probablement ma préférée pour le moment de cette saga. Elle est très douce, et pleine de belles couleurs, alors que le récit devient de plus en plus sombre et avec des thématiques difficiles. Ce contraste est très plaisant !

Bon, il faut rentrer dans le vif du sujet, notre équipage avait fait un arrêt sur Granbell et avait rencontrer le personnage de Ziggy qui est très différent du Ziggy des souvenirs de Shiki ou même des trois étoiles de leur vaisseau. Ce dernier à des desseins bien particuliers, il veut asservir les humains, et faire des robots des êtres suprêmes. Avec ces idées très éloignées de celles qu’il prônait quelques années auparavant, Shiki et ses comparses décident de partir à sa poursuite. Dans ce tome, on ne va pas avoir droit à un affrontement, mais on va avoir droit à un petit avant-goût de ce que veut instaurer Ziggy. Nos personnages débarquent sur une planète où le système est complètement inversé, les robots traitent les humains pas comme des esclaves mais vraiment plus comme des animaux de compagnie. Et j’ai trouvé très intéressant ce passage, qui véhicule un message intéressant sur notamment la maltraitance, ou encore prendre un animal de compagnie et ne pas subvenir correctement à ses besoins. Ce passage m’a beaucoup surprise et en même temps très intéressé, certains maîtres d’animaux devraient lire ce tome pour mieux comprendre leur animal de compagnie, ce n’est pas juste un besoin de bien paraître, mais c’est surtout qu’il est vivant avec des besoins, des choses qu’il aime, qu’il aime pas, des sentiments. Ou encore, les robots qui prennent vraiment la place de l’humain avec leurs réflexions et leurs sentiments, la vérité qui dérange, où certains humains qui se font justice, en tout cas un passage très dur, avec quelques touches d’humour pour détendre, mais très percutant aussi, j’ai beaucoup aimé.

Mais avant d’arriver sur cette nouvelle planète, ils vont faire quelques découvertes très sympathiques, avec notamment une magnifique voie de dragons, mais très triste aussi. L’image de la destruction, du bourrin. Mais ils vont rentrer dans Cosmos Aoi, après Cosmos Sakura, toujours dans leur quête pour rencontrer Mother, et ils vont trouver quelques indices. Mais ils vont aussi résoudre une quête avec l’aide d’un ancien element 4, une agréable surprise d’ailleurs. Cette quête va mettre en avant, une sorte d’Atlantide, une jolie référence, mais encore une fois, c’est une très belle histoire. Le mangaka ici, fait en sorte de rendre les robots toujours plus sympathiques, et d’éveiller en nous de l’empathie pour eux. Nos personnages sont sûrs que les robots ressentent des sentiments, et Mashima nous le fait comprendre et ressentir, avec un robot genré féminin qui ressent de l’amour pour un humain, ce robot ressent de l’attachement pour un autre personnage. L’histoire est très touchante et vient apporter une autre vision à ce monde où les robots et les humains cohabitent pour le meilleur ou pour le pire…

A côté de ça, on découvre un peu plus le gouvernement, notamment ceux qui sont à la poursuite de Erzy. Personnage que l’on a pu découvrir dans les tomes précédents, et qui vient approfondir le personnage de Ziggy notamment. C’est un personnage très sympathique, qui nous rappelle très fortement Erza de Fairy Tail, mais on fait avec ce n’est pas gênant.
Chez le gouvernement, on a droit aussi aux Oracion Seis (nouveau clin d’œil à Fairy Tail), j’ai hâte de voir les rôles qu’ils vont jouer et comment ils vont interagir avec tous ces personnages, et le mangaka nous rajoute encore quelques personnages (peut-être même trop, je ne les ai tous pas retenus et compris qui ils étaient...) Tout cela vient apporter un peu plus de poids au titre et promet du lourd pour la suite, très très hâte de lire la suite !

En bref

Un tome 13 vraiment plaisant avec de très bonne thématiques, qui sont d'actualité, percutantes et qui font se remettre en question. L'univers est toujours aussi sympathique et vaste. L'introduction de nouveaux personnages peut-être une grande force pour la suite s'ils sont bien exploités

8
Edens Zero
Positif

Un univers qui s'assombrit

De nouveaux personnages qui sont introduits

Des thématiques percutantes et intéressantes

Un dessin toujours aussi sympathique

Des personnages qui sont toujours aussi agréables

Un univers toujours aussi vaste

Negatif

Peut-être trop de personnages d'un coup...

Sachiko-chi Suivre Sachiko-chi Toutes ses critiques (166)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire