7
Moriarty the Patriot

par Tampopo24 le dim. 31 janv. 2021 Staff

Le Marchant de Venise à la sauce Moriarty !

Les tomes de Moriarty ne sont jamais aussi bon que quand ils se concentrent justement sur le héros et sa famille !

Avec ce nouveau tome sans Sherlock, les auteurs se centrent sur la famille Moriarty et son projet, ce qui fait un bien fou. On retrouve alors l'essence du titre, plutôt que de vouloir à tout prix satisfaire un certain public amateur de Sherlockeries.

Le titre reste cependant classique, un brin tape à l'oeil mais efficace car les auteurs ont compris quelles recettes fonctionnaient et lesquelles ils pouvaient utiliser pour leurs propos. Ça roule donc tout seul. Je me demande juste pourquoi Kana a mis un avertissement "Pour public averti" sur ce tome, alors que franchement cela n'a pas lieu d'être par rapport à d'autres titres de la même collection qui en sont dépourvus... Bref.

Après un premier chapitre léger et caricatural sur la foire aux mariages où nos frères organisent une Tea Party des plus drôle et cocasse mais un peu grinçante, on entre dans le vif du sujet : le nouvel ennemi qui fourbi ses armes contre eux.

En effet, notre joli trio a attiré l'attention d'un magnat de la presse un brin frappé : Milverton, qui est bien décidé à enquêter sur eux pour prouver qu'ils sont "Le prince du crime". Pour cela, on revient sur un épisode clé de leur passé, qui fait parfaitement le lien avec leur combat présent.

J'ai beaucoup aimé cette suite plus enlevée. Le passé des deux frères est fascinant. On les découvre enfants et ils sont déjà très murs pour leur âge. Habitants alors dans un orphelinat, ils y occupent une place clé. Ils ont déjà une vive intelligence et une haine certaine de la noblesse contre laquelle ils vont se battre de façon surprenante le temps d'un procès qui restera dans les esprits. Cet épisode a tout le charme d'une mise en scène d'un épisode de Sherlock. C'est extrêmement bien joué, un peu comme dans une scène de théâtre où chaque acte se termine par un rebondissement. Excellent !

L'affaire suivante révèle un politicien duquel nos frères pourraient se sentir proches, puisque c'est un ardent défenseur de l'ouverture du droit de vote à l'ensemble du peuple. Personnage fictif inventé pour l'occasion, il va être le pion parfait pour faire le lien entre les aspirations sociétales des frères Moriarty et la chasse dans laquelle s'est lancée leur nouvel ennemi Milverton. Cependant ne le découvrant que dans l'ultime chapitre de ce volume, je ne peux que dire que je sens que cette histoire sera prometteuse, car on n'en voit pas bien plus.

En bref

Jouant toujours sur les codes des histoires de Conan Doyle et sur l'ambiance britannique de ce XIXe siècle sociétalement agité, Moriarty confirme son statu de série bien agréable à lire quand elle ne cherche pas à en faire trop pour plaire aux fans de la série d'origine. A vouloir copier l'original, ils se trompent, mais en insufflant leur propre identité, ils sont convaincants !

7
Moriarty the Patriot
Positif

Le titre continue à se détacher de Sherlock

Un retour dans le passé jouissif

Des auteurs qui utilisent la littérature à bon escient

Une mise en scène percutante

Un nouvel ennemi machiavélique

Negatif

Une narration fort classique

Un peu trop d'esbrouffe

A du mal à se détacher totalement de l'original encore

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (513)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire