8
Blue flag

par Auray le dim. 13 déc. 2020 Staff

Un héros ordinaire

Le précédent tome de Blue Flag restera dans nos mémoires comme étant le coming out de Tôma, ce héros du quotidien. Aujourd'hui, la couverture donne le ton d'une ambiance omniprésente, car les parapluies en surbrillance présentent un ton plus maussade que lors de la fête de l'école, avec une tendance à la pluie.

Car après tout ceci, Futaba va subir de plein fouet les brimades de ses camarades, et, deviendra donc un dommage collatéral de cette situation compliquée entre Tai et Tôma. L'amitié ne peut effectivement faire place à l'amour, vu que le premier est avec la jeune femme. Pire encore, une rixe entre ses camarades va éclater au sein de cette même école.

Pourtant, elle aura cependant un point positif, elle déclenchera des conversations très construites et prolifiques entre les groupes de filles et de garçons, histoire de tout remettre à plat. On recommencera jamais cette histoire à zéro comme si de rien n'était, mais parler permet de libérer. On ne rentre pas dans le politiquement correcte pour autant, ou dans la facilité. Les dialogues restent le gros point fort de cette série. On attend tout de même beaucoup du côté d'Itachi qui, j'espère, va se sentir porter par le courage de chacun en ces temps très troublés, au sein de cette jeunesse.

Enfin, le point culminant de notre histoire est lors de l'entretien entre Tôma et son frère. Celui-ci, par son expérience émet des réserves sur la révélation sexuelle du cadet en société. L'amour est cependant palpable dans chaque mot, la pudeur aussi. Un grand moment avec une finalité redoutable, et, qui continue sur le dernier chapitre, où on suit le regard de notre jeune héros, de l'enfance auprès de Tai, à aujourd'hui...

Ce qui me fait penser que dans le dernier et huitième tome, on se demande comment tout cela va finir. En catastrophe ou en happy end ? On n'en sait rien du tout, et je n'ai pas trouvé vraiment d'indices. Mais le charme opéra de nouveau en mars 2021, soyez en sûr ! À vos agendas !

En bref

«Vis librement»

8
Blue flag
Positif

Toujours de très belles couvertures

Des dialogues très travaillés et réfléchis

Les expressions, la profondeur et les détails de certains décors

Negatif

La suite en mars 2021, l'attente va être insoutenable !

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (452)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire