8
Beastars

par Tampopo24 le lun. 21 sept. 2020 Staff

Le temps d'après

Après un enchaînement aussi puissant que les derniers tomes, je m'attendais un peu à ce que l'autrice calme le jeu, c'était bien mal la connaître. Ce nouveau tome, certes de transition, rebat les cartes de manière magistrale apportant encore une grande richesse au récit et poussant vers de nouvelles pistes très intéressantes.

J'ai beaucoup aimé que Paru Itagaki fasse démarrer son récit par les conséquences du drame qui vient de se jouer. C'est bon de voir une autrice montrer que la violence a des conséquences et qu'il ne suffit pas d'être dans "le bon camp" pour y échapper. Ainsi, Legoshi va payer lourdement ce qu'il a fait ce qui entraîne le récit dans une nouvelle direction très intéressante.

Place à un Legoshi qui va de plein pied entrer dans la vie d'adulte : appart, voisin, boulot, famille, tout va se bousculer de la meilleure des façons, dans une atmosphère certes loin d'être légère mais pas pesante pour autant. Paru Itagaki continue à développer son univers et montrer les différents types d'interactions autorisées et possibles entre herbi et carni, c'est assez fascinant. J'aime beaucoup ce tournant plus mature et réaliste, plus posé et moins fougueux, plus adulte et moins adolescent.

Louis vit lui aussi avec les conséquences de ces actions qui l'ont poussée dans une voix qu'il pensait avoir réussi à écarter et qu'il semble à la fois réticent et désireux de retrouver. C'est toute l'ambivalence de ce personnage et j'adore ça. Il crée de nouvelles relations avec les anciennes qu'il avait en se servant de ce qu'il a appris, mais ce n'est pas non plus un adulte pour autant et l'autrice nous le rappelle bien dans la fraîcheur de ses réactions vis-à-vis de son père et de June. J'adore ! Les pistes ouvertes sont très prometteuses.

On se retrouve ainsi avec un beau parallèle entre les deux, l'un retournant à la lumière tandis que l'autre retrouve une certaine forme voulue de ténèbres car il a décidé de ne plus se cacher, ne plus se laisser faire. C'est très puissant et ça montre toute l'intelligence du récit imaginé par la mangaka qui prend une nouvelle dimension. Celle-ci s'affirme dans la présence de plus en plus importante de la figure du Beastars. On en découvre l'actuel, un animal fascinant et puissant !, mais également les anciens candidats. Et là, grosse surprise que je n'avais pas vu venir mais qui rejoint ce que je m'imaginais pour le récit présent.

En bref

Paru Itagaki prouve encore une fois sa science de la narration, avec un récit qui peut sembler tranquille mais qui est très riche. Elle amorce un nouveau virage très intéressant pour la série où elle démontre combien celui-ci va au-delà des histoires de lycéens que nous suivions. Les messages sociologiques et philosophiques sont toujours aussi puissants et porté par un dessin qui ne fait que se bonifier au fil des pages. Je suis définitivement sous le charme !

8
Beastars
Positif

Une transition rebattant les cartes de manière magistrale

Une vision réaliste des conséquences du drame qui a eu lieu

Des personnages qui sont confrontés à leurs actes

Legoshi confronté au monde des adultes

Louis qui doit repartir de zéro

L'ouverture de pistes prometteuses pour chacun d'eux

De nouvelles révélations sur la famille de Legoshi

La science de la narration de l'autrice qui relie tout ça à la figure du Beastars

Negatif

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (560)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire