3
Black Clover

par Niwo le mer. 1 mars 2017 Staff

Même si le premier tome de Black Clover ne m'avait pas spécialement convaincu, je ne m'attendais pas à une telle déception pour son deuxième tome. C'est mauvais, voire même agaçant tout au long du tome ce qui fait que le dynamisme et la fraîcheur du personnage ne suffisent plus. Comme pour le tome précédent, nous avons tout au long du tome des références à divers mangas très connus, mais qui sont tellement mal exploités que c'est énervant, sans intérêt et que ça gâche toute la lecture.

Dans un premier temps, nous avons la fin du combat contre le groupe de mages qui a attaqué les habitants. Et là, schéma classique : les protagonistes pensent qu'ils ne vont pas y arriver, qu'ils ont atteint leurs limites et hop ! Comme par magie (c'est le cas de le dire), ils arrivent à vaincre ce puissant ennemi, grâce à la détermination du héros principal... Je n'ai rien contre ce genre de scène, mais il faut que ce soit bien fait, et là ce n'est pas le cas. Il n'y a pas réellement de suspense, à peine les héros semblent en difficulté qu'ils ont déjà la solution. Et c'est barbant, avec des répliques bien lourdes qui, à force d'être répétées, lassent le lecteur. En plus, par la suite, Asta, accompagné de Noelle et Vanessa, se rend au marché noir afin d'y faire quelques emplettes. Rien de bien intéressant mais il croise Sekke, qui course un voleur. Celui-ci a une dague empoisonnée, semble-t-il et Sekke se prend un coup et tombe au sol. Et là, le baratin classique, il demande à Asta de le venger et d'accomplir son rêve à sa place mais forcément celui-ci lui dit qu'il ne faut absolument pas abandonner, qu'il doit se battre pour atteindre lui-même son rêve... On voit très régulièrement ça dans les Nekketsu, mais le problème étant que cette fois-ci, c'est bouclé tellement rapidement que ce n'est pas crédible, il n'y a aucune profondeur dans ce qu'il dit, aucun enjeu.

Et par la suite, ça ne s'améliore pas. Asta et Noelle (accompagnés de Luck, un mage de leur compagnie) partent à la découverte d'un donjon et nous découvrons l'existence d'un autre royaume, qui espère obtenir ce qui se trouve dans la salle aux trésors. Et là encore, de nombreux clichés, Yuno et deux membres de son équipe viennent aussi pour la même chose et l'un de ces membres est Klaus, le prétentieux par excellence qui prend tout le monde de haut. Mais forcément, grâce au pouvoir de l'amitié (ça vous fait penser à quelque chose sans doute ?) de Yuno et Asta, il se rend compte qu'il doit changer s'il veut protéger son équipe. Et la fin du tome nous annonce un combat de Yuno et Asta, contre le plus puissant des mages, venus de cet autre royaume.

Ce que je reproche à ce tome, c'est son côté barbant, et le fait que Yûki Tabata insiste sur les références encore et encore, peut-être par manque d'inspiration ? J'ai l'impression de lire en boucle les pires moments des mangas mainstream, et en plus de ça de manière tout à fait médiocre, sans aucune recherche. Je pense que c'est le risque quand tu t'inspires autant d'autres œuvres, tu intègres les éléments à ton histoire mais seulement dans la forme, il n'y a pas la profondeur qui fait que ce genre de passage t'intéresse, fait monter l'adrénaline avec une envie folle de lire la suite. C'est dommage car il y avait de bonnes idées, avec une dynamique très forte et des personnages qui semblaient intéressants, mais clairement, tout cela est écrasé et oublié par toutes ces futilités.

En bref

Ce tome reprend les pires scènes des mangas classiques, en les décrédibilisant d'autant plus. Aucune profondeur, aucun réel enjeu, l'auteur semble vouloir "combler" son manque d'originalité, en vain. Barbant et ennuyeux à souhait, vous ne loupez pas grand chose. Dommage car le premier tome était assez dynamique et avait quelques bonnes idées. Mais elles n'ont pas été exploitées dans ce deuxième tome.

3
Black Clover
Positif

Des personnages attachants

Des dessins toujours aussi agréables

Negatif

Des répliques sans intérêt et barbantes

Des situations prévisibles

Des références de Nekketsu mainstream mal exploitées, ajoutées à la va-vite pour faire croire à un semblant de scénario

Certains personnages agaçants

Des enjeux superficiels

Niwo Suivre Niwo Toutes ses critiques (371)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire