8
Toriko

par snoopy le lun. 4 avril 2016 Staff

Dans le tome précédent, on assistait au début d’un duel au sommet qui opposait le directeur de l’OIG au boss de la Gourmet Corp. L’auteur en avait profité pour nous raconter le passé de Midora, sa rencontre avec Frozhe et ses liens fraternels avec Ichiryu. Avec son lot d’affrontements et de révélations surprenantes, l’auteur nous avait servi un excellent opus. On est donc très impatient de savoir qui va l’emporter sur l’autre.

Midora est devenu l’esclave de son appétit et ses cellules gourmet finissent par s’éveiller complétement. Malgré sa réputation d’homme le plus fort au monde et sa grande expérience, Ichiryu se retrouve impuissant face à la détermination de Midora. En remportant son duel, Midora lance une attaque dévastatrice en direction du monde des humains et cause de nombreux dégâts. C’est sur cette défaite aux terribles conséquences que l’auteur va conclure les évènements liés au festival.

Véritable coup de cœur depuis ses débuts, Toriko ne m’a jamais déçue jusqu’à présent et je me suis éclatée à chacune de mes lectures. L’auteur explique dans sa postface que l’arc du monde des humains est maintenant terminé et qu’il fait place à l’arc consacré au monde gourmet. Et bien que cette nouvelle me ravie au plus haut point, j’ai trouvé pour la première fois que l’auteur avait un peu précipité les choses.

Par exemple, le cooking festival démarrait très bien avec l’épreuve du triathlon et l’entrée en scène du charismatique Brunch, le tengu. On retrouvait bien tous les ingrédients qui ont fait le succès de la série mais ensuite l’auteur va juste se contenter d’évoquer les deux autres épreuves et nous annoncer que Komatsu est en final. On aurait aimé y assister et à aucun moment on ne verra Komatsu cuisiner, ce qui est tout de même un comble pour un concours qui est censé déterminer le classement des meilleurs cuisiniers au monde. Même si les festivités du cooking festival étaient une opportunité inespérée pour la Gourmet Corp de lancer une attaque surprise, j’aurai préféré que l’auteur aille jusqu’au bout de son idée en retardant les affrontements à la toute dernière minute afin qu’on puisse profiter un peu plus du concours en lui-même. Même ressenti sur les multiples affrontements ; Tommy Rod VS Sunny, Brunch VS Elg et Toriko VS Starjune étaient tous des combats explosifs et sous haute tension qui nous ont régalé avec leurs techniques surpuissantes. Mais j’aurai également adoré assister à l’affrontement de Coco VS Grinpatch et voir mémé Setsu se battre à pleine puissance.

Cela dit réussir à maintenir un tel niveau de qualité et à nous captiver sur autant de tomes relève déjà de l’exploit et c’est sans doute moi qui suis devenue trop gourmande pour le coup. L’auteur a peut-être pensé que ce serait trop et quoi qu’on en dise cet arc était proche de la perfection.

Ce tome-ci sert clairement de transition entre les deux arcs mais n’était pas pour autant dénué d’action et de révélations. En effet, chacun va se tourner vers un nouvel objectif, se remettre en question et essayer d’aller de l’avant. De nouveaux enjeux et ennemis apparaissent, l’arc du monde gourmet s’annonce déjà passionnant et plein de promesses. C’est donc avec une joie certaine qu’on part accompagné de notre gourmet hunter préféré à l’assaut de ce nouveau monde. On avait déjà eu un petit avant-goût de celui-ci mais Toriko n’étant pas assez puissant avait été obligé de renoncer à son exploration. On a vraiment hâte de découvrir ce nouveau bestiaire qui s’annonce encore une fois absolument dantesque et surpuissant. Quand je pense au premier monstre que Toriko a vaincu à savoir le Galala-gator qui était au niveau 8 et que je compare avec les niveaux des monstres (plus de 2.000 de difficulté de capture) qu’on aperçoit furtivement, on sent que l’auteur va nous en mettre plein la vue. Il ne manque plus qu’à récupérer Komatsu !

Toriko n’a absolument rien a envier aux autres blockbusters et reste l’un de mes shonen préféré. Nouveau monde, nouveaux défis, nouveau bestiaire, cette série n’a pas fini de nous régaler ! Longue vie à Toriko !

En bref

8
Toriko
snoopy Suivre snoopy Toutes ses critiques (485)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire