5
Reversible man

par Lelouch le lun. 27 avril 2015 Staff

Passée de la séquestration maternelle pendant vingt ans à la séquestration avec viols pendant vingt jours ne laisse pas indemne. Marie Kajii, fille d’un grand avocat, sur le chemin d’en devenir une aussi, explose en plein vol. Réussissant à sortir de son calvaire, ou du moins c’est ce qu’elle laisse croire, elle devient alors procureur contre la volonté de sa mère et exerce sa propre justice se proclamant de Thémis. Pour accomplir sa vengeance, elle est assistée par un étrange petit bonhomme, adepte de la torture.

Ce troisième tome, qui devait être le dernier, n’est en réalité que l’avant dernier, et se construit presque de manière autonome. Les références aux événements passés dans les volumes précédents existent, notamment sur le concept de « retourné », mais le scénario s’oriente cette fois ci vers le détail de la vie de Marie Kajii : comment elle se transforme, son calvaire, sa vengeance et bien plus encore (je ne vais pas tout dévoiler). Rien ne nous est épargné, tous les détails même les plus gores sont là, pas de douceur ni de censure, « Reversible man » poursuit sa route dans le glauque et l’horreur.

Toujours sur ce fond sombre, ce manga confirme son genre, mais s’y cloisonne surtout par le style graphique sans chercher à vraiment développer une histoire complexe. L’accent est mis sur les tortures et chaque page en est remplie ! Le déséquilibre entre le genre gore et le scénario un peu mince résiste encore une fois !

En bref

5
Reversible man
Lelouch Suivre Lelouch Toutes ses critiques (279)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire