9
La Mélodie de Jenny

par Lelouch le mar. 23 juil. 2013 Staff

One-shot de Tsukasa Hojo, « La Mélodie de Jenny » rassemble trois histoires ayant pour point commun la seconde guerre mondiale. Le premier récit compte l’histoire de Junpei Shirakawa, un jeune de 16 ans qui rêve de devenir pilote comme son frère afin de servir son pays contre l’envahisseur américain. Mais son destin se mêle avec celui de la fin de la guerre au moment où le gouvernement japonais décide de former des bataillons de Kamikaze. La deuxième partie aborde le récit qui donne son nom au One-Shot, des enfants Tokyoïtes placés dans un centre pour leur éviter les bombardements fuguent et rencontre David un américain marié à une japonaise qui s’est enfuit lui aussi, d’un centre de détention. Et la troisième histoire compte les aventures d’un joueur japonais de base-ball en 1935 aux Etats-Unis alors qu’un sentiment anti-Japon commence à apparaître dans ce pays.

Trois histoires, plusieurs personnages, de nombreux sentiments, différents points de vus, ce One-Shot aborde une sombre période de l’histoire. Mais ici pas de clichés, nous sommes dans une guerre et la guerre ça engendre des morts, des moments tristes, ça suscite des vocations et des destinées. Que l’on devienne joueur de flûte, Kamikaze ou joueur de base-ball, une période aussi tragique qu’elle l’était, transforme la vie des hommes et les marquent au fer rouge. Tsukasa Hojo ne nous épargne rien : les craintes des Japonais, celles des Américains, la mort, la joie… Et surtout le choix, chose qui différencie les hommes en entres eux.

Les dessins accompagnent merveilleusement bien l’ouvrage. Les traits sont très marqués Hojo, sa patte est facilement identifiable et est très agréable et colle bien au sujet. Les éditions Ki-oon ont choisi une édition plutôt qualitative avec un papier épais et une couverture avec un grain, semblable à celle de « Cesare » (même éditeur).

Un One-Shot très bien écrit, bien dessiné, sur un sujet principal difficile jouant sur les sentiments. Les trois histoires, bien qu’indépendantes s’assemblent bien pour donner une vision globale de cette guerre. Un manga qui porte bien le nom de sa collection : « Les trésors de Tsukasa Hojo » !

En bref

9
La Mélodie de Jenny
Lelouch Suivre Lelouch Toutes ses critiques (279)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire