4
Love is the Devil

par Sherryn le ven. 1 févr. 2013 Staff

Deux écoles non-mixtes placées côte à cote, une jeune fille riche qui se retrouve du jour au lendemain accompagnée du garçon qu'elle aime lui faisant office de majordome,... Voilà qui annonce un shôjo enfantin, superficiel, peu réaliste et bourré de clichés, et sur ce point, le quatrième de couverture a au moins le mérite de ne pas mentir. On ne peut donc être réellement déçu de la lecture de ce premier tome puisqu'il correspond, en tous points, aux préjugés qu'on avait pu concevoir rien qu'en en lisant la présentation.

Stylistiquement, ce n'est pourtant pas mauvais, loin de là, et il y a fort à parier que les plus jeunes et les plus fleur bleue d'entre nous pourraient bien apprécier cette série. Le dessin correspond à du shôjo pour jeunes filles, avec une héroïne aux yeux absolument ÉNORMES ; on apprécie les nuances de gris et le trait détaillé, ainsi que les expressions des personnages qui, alliées à un tramage adapté, retransmettent efficacement leur innocence ou leur charisme.

Cela étant dit, il ne faut pas s'attendre à côtoyer des protagonistes d'un intérêt stupéfiant. On a peine à dire qui agace le plus, du majordome aux poses supra-classes qui ne marchent plus à force d'être vues partout ; de l'héroïne et son innocence et sa pureté, ou dit autrement, sa puérilité et sa niaiserie ; ou encore, du médecin faussement hostile chargé de tester notre cher majordome.

Des divers chapitres de ce manga, il n'y a guère d'originalité à retirer. Il est difficile de voir pour l'instant une histoire véritablement suivie, mais on relèvera toutefois que l'auteur s'en est plutôt bien sortie pour accoler ses chapitres les uns à la suite des autres, sachant que de telles conditions de publications aboutissent le plus souvent à un résultat plus hasardeux que cela sur la continuité (les conditions de publication étant que le premier chapitre était une histoire indépendante, mais comme il a plu une suite a été demandée, puis une autre, etc., sans possibilité pour l'auteur d'entreprendre dès le départ un synopsis de longue haleine).

Je n'ai pas été très emballée par cette lecture, mais honnêtement, tout n'est pas à jeter. Les très jeunes demoiselles trouveront peut-être chaussure à leur pied, avec des personnages qui s'efforcent d'être séduisants et un dessin des plus adaptés. Mais ceux qui ont déjà lu un certain nombre de manga, ceux qui sont allergiques à la guimauve et ceux qui demandent un minimum de maturité, ceux-là ont tout intérêt à passer leur chemin.

En bref

4
Love is the Devil
Sherryn Suivre Sherryn Toutes ses critiques (857)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire