4
Artelier Collection

par ivan isaak le jeu. 26 avril 2012 Staff

Artelier Collection se termine comme il a débuté, c'est-à-dire dans un classicisme total. En 13 volumes, Yen Hioka ne nous aura pas montré grand chose que ce soit dans le style graphique, trop impersonnel, que dans l'univers créé, original dans le principe mais assez creux dans le fond.

Nous avons donc droit à un ultime affrontement entre nos héros masterpiece et le grand méchant de l'histoire. Mais une fois le grand méchant battu, Yakumo et ses amis se rendent compte qu'il y a un plus grand méchant encore ! Une course contre la montre s'engage et les coups de pouce du destin ne seront pas de trop pour permettre de sauver le monde.

Si on apprécie la fin inattendue de God Ember, le reste n'est malheureusement pas du même calibre. Entre les anciens méchants devenus gentils, les morts qui ne le sont pas parce que ce serait trop triste, les retrouvailles téléphonées, le manque d'explication sur Makumo, le final expéditif... On peut considérer que cet ultime volume contient énormément de défauts pour un titre dont la publication au Japon aura tout de même duré près de 7 années ! On aurait donc aimé plus de pep's, plus d'audace, plus de prise de risque. Mais il n'en est rien, comme cela a toujours été le cas depuis les premières pages du premier volume. On regrettera également la banalité de la mise en page, qui n'accentue pas assez les moments clés du récit.

Artelier Collection fait donc partie de ces shonens que l'on conseillerait au jeune lecteur débutant, histoire de s'approprier les codes du genre. Par contre, le lecteur confirmé ne pourra que trouver fade et sans saveurs le titre de Yen Hioka, beaucoup trop classique dans tous les domaines.

En bref

4
Artelier Collection
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire