6
Capitaine Albator : Dimension voyage

par jihemgé le ven. 22 avril 2016

Un avis mitigé sur ce premier tome.
Même si certains se montrent réticents envers le graphisme, qui n'est plus celui du "maître", je trouve les dessins de Shimahoshi superbes. Son trait est à la fois expressif et élégant, son tracé dynamique. L'influence de l'animé est évidente, le dessinateur cherchant parfois à calquer ses procédés de celui-ci, par exemple avec les grands espaces vides où court un personnage esseulé. Quant au vaisseau d'Albator et à Albator lui-même, ils sont superbement rendus, avec une touche bienvenue entre steam punk et space opera.
Malheureusement, si c'est très joli à regarder, c'est moins intéressant à lire. Matsumoto multiplie les clins d'oeil, reprend sa galerie de personnages, mais il n'en fait pas grand chose. En gros, le volume se résume à : tous les humains ont quitté la Terre, et Albator va la sauver. Mais 150 pages pour le dire, c'est un peu trop... Il reste à espérer que la suite sera, sur le plan scénaristique, un peu plus consistante.

En bref

6
Capitaine Albator : Dimension voyage
jihemgé Suivre jihemgé Toutes ses critiques (17)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire