6
Mangeons !!

par znurlf le mar. 2 janv. 2018

Mangeons est un OVNI du manga, une curiosité dont la lecture intrigue. Composés de chapitres avec chacune un mini histoire, qui ne sont liés que par 2 choses : la bouffe et "la fille" comme l'appelle l'auteure dans les pages d'analyses nutritionnelles (j'y reviendrai).

Chaque chapitre donc commence par nous présenter son ou ses protagonistes dans une situation donnée, puis surviens la rencontre avec "la fille", généralement muette, dont le ventre gargouille. Suivant la situation, ils vont ensemble préparer un plat, acheter un truc à manger ou simplement partager un plat déjà en présence, et... manger comme le titre l'indique. "La fille" semble prendre son pied ce qui implique une réaction dans son entourage, puis elle se casse, s'ensuit une mini conclusion pour les autres personnages.

Le plat de chaque chapitre fait l'objet d'une analyse nutritionnelle, sur ses apports en calories, taux de protéines, de lipides, légumes etc... et de conseil pour équilibrer ses repas, car Sanko Tanaka l'auteure en plus d'être mangaka est aussi diététicienne.

Bref ici pas vraiment d'histoire, un fil rouge plus qu'atypique (la bouffe en générale et une fille sans nom). Le 1er chapitre suggère que la fille serait la déesse de la bonne bouffe. Néanmoins, la série a quand même une fin ce qui est cool, car ce n'est pas souvent le cas des manga à histoires (par exemple Desperate Housecat).

Graphiquement, c'est juste correct, il y a assez peu de décors l'objectif étant de se focalisé sur la nourriture et les personnages, ce sont donc eux qui ont le plus de détail.

J'aurai du mal à recommander ce manga, mais si vous voulez lire un truc qui change radicalement des standards du genre, qui cherchent une expérience nouvelle ou atypique, ou que les infos sur la diététique intéresse (bien qu'essentiellement basé sur le mode de vie du Japon), alors tentez cette petite série en 4 tomes. Les autres passez votre chemin.

En bref

6
Mangeons !!
znurlf Suivre znurlf Toutes ses critiques (72)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire