Critique Manga Komi cherche ses mots #2

8
Komi cherche ses mots

par Auray le mar. 16 août 2022 Staff

Il reste encore beaucoup d'ami(e)s à trouver !

Komi nous fait bien rire malgré elle. Comme la fois où elle ne peut plus parler dans son nouveau téléphone portable, ensuite, on sourit de nouveau lors de sa demande de numéros à ses nouveaux amis. Mais, à travers ses petites frasques, il se cache un bien plus grave problème. La petite souffre d'anxiété sociale qui la bloque complètement, jusqu'à en perdre la voix. De plus, ses camarades ne le voient pas du tout comme ça, car, la jeune fille efface tout par sa beauté délicate. D'ailleurs, elle est arrivé à passer entre les mailles du filet aux yeux de tout le collège, sauf, pour une personne.

Et, il faut dire qu'à travers ce deuxième tome, Tadano et Komi se rapprochent de plus en plus. La jeune fille progresse à chaque petit pas, et, si elle n'en semble pas encore tout à fait consciente, elle en fait un aussi vers le jeune amoureux à chaque fois. C'est une sous intrigue assez mignonne.

Sinon, la quête principale est tout autre, car, il faut trouver tout de même cent amis à Komi. Trois sont déjà acquis dans le premier tome, et, au fur et à mesure des pages, nous en trouverons d'autres. Si à un moment je me suis demandé si chacun d'entre eux allait de nouveau apparaître dans ces pages, je me suis vite rendu compte que ce n'était pas possible. Sinon, ça serait trop lourd pour le lecteur, et même, pour l'auteur, Tomohito Oda.

Du coup, quelques camarades seront plus importants que d'autres, et, c'est tant mieux. Chacun a sa névrose. On avait dans le premier tome, par exemple, celle qui avait du mal à gérer son stress dans de nouvelles situations. Ici, on aura une qui n'aime pas perdre, et, qui voudra donc gagner à tout prix, toujours dans des comportements extrêmes pour rire un peu.

Ensuite, on avait entraperçu dans le tome précédent celle qui a une double personnalité. Quelques « mots » ou épisodes lui seront entièrement consacrés. Elle ira quand même jusqu'à enlever Tadano afin de s'approcher de Komi. Va-t-elle finalement vraiment s'en faire une amie ? Jusqu'où ira-t-on dans cette quête finalement pas si aisé ? Enfin, on aura Nakanaka qui vit complètement dans son monde, mais, tout ceci est encore une autre histoire !

Finalement, j'ai vraiment apprécié ce tome bien plus rodé. Car, justement, le côté répétitif transparaît moins. On va voir encore plus Komi dans des situations rocambolesques au quotidien, chez le coiffeur, par exemple. Ou alors, nous verrons la chambre de la demoiselle accompagnée de ses camarades ! Une situation intime pour une timide introvertie ! Et puis, on y trouve une vraie pépite, inattendue celle-ci, car la jeunesse de Tadano sera inoubliable. Impossible de deviner à ce niveau-là ! Et, c'est bien dans ces moments-là que ce titre sort son épingle du jeu ! On suivra donc le cœur plein de bons sentiments toute notre petite bande dans un troisième tome !

En bref

« Les mots ne veulent pas plus sortir en anglais. »

8
Komi cherche ses mots
Positif

Une belle couverture

Plus de chapitres à part de l'intrigue principale

Encore quelques personnages bien perchés

De la bienveillance en permanence

Komi et Tadano sont vraiment adorables

Negatif

On ne reverra jamais certains personnages ?

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (743)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire