Critique Manga We Must Never Fall in Love! #2

7
We Must Never Fall in Love!

par Tampopo24 le mar. 28 juin 2022 Staff

Romance domestique

Amateur, Amatrice de romances lycéennes qui font palpiter votre petit coeur, We must never fall in love est fait pour vous tant il coche toutes les cases du genre. Amateur, Amatrice de renouveau, passez un peu votre chemin, ce ne sera pas pour cette fois.

Appréciant pour ma part, le tendre humour de l'autrice ainsi que son trait très pur, enfin surtout ce dernier, j'arrive à passer par dessus le côté très vu et revu de cette nouvelle romance proposée chez Pika. Mais je reconnais également que derrière la belle mise en scène un brin sexy et sensuelle, parfaite pour faire battre notre coeur, l'autrice passe par tous les clichés du genre et toutes les scènes habituelles qu'on connaît et donc que l'ensemble, bien que mignon, n'est pas très original...

Cependant, j'ai à nouveau passé un bon moment devant la fraîcheur et la naïveté des deux héros, Sakura et Kaede, qui passent leur temps dans ce tome à essayer de se convaincre que non ils ne sont pas en train de craquer l'un pour l'autre. C'est d'autant plus amusant que tout le monde autour d'eux, sauf leurs parents peut-être, s'en rendent compte devant le malaise de Sakura et la jalousie possessive de Kaede, mais eux ne veulent rien entendre et même quand ils en parlent, ça tombe tellement dans l'excès que ça en devient risible.

Effectivement Haru Tsukishima est connu pour ses comédies romantiques et nous sommes en plein dedans. Le précédent tome s'était terminé sur une Sakura qui s'évanouissait dans son bain et était secourue par le chevalier Kaede. Dans cette suite, on continue à enchaîner les situations rocambolesques à coup de je te sauve en classe quand tu tombes de ta chaise, je te rattrape dans mes bras quand tu sautes du premier étage, ou je te protège quand tu te retrouves dans un parc louche le soir. L'autrice connaît ses classiques et sait que ça plaît aux lecteurs et lectrices quand il y a un héros jouant les preux chevaliers. Je dois avouer que moi, j'ai pris ça au Xième degré et que ça m'a surtout bien fait rire.

Car il faut avouer qu'en faisant se dessiner un très prévisible triangle amoureux entre Sakura, son frère par alliance Kaede et Hatano celui qui l'avait rejetée, l'autrice ne fait pas dans la dentelle. Elle insiste lourdement sur la jalousie grandissante de Kaede avec des réactions épidermiques un peu trop exagérées et sur le côté dragueur d'Hatano, qui également ne fait pas dans la dentelle. Alors forcément le lecteur adulte, qui voit bien que tout est poussé à l'extrême, peut aussi trouver cela amusant, tandis qu'un autre moins expérimenté trouvera peut-être cela juste charmant. Il y a à boire et à manger pour tout le monde.

De la même façon que cette double grille de lecture est possible, il y a une double intrigue : celle de la romance naissante mais compliquée des héros et celle de leur nouvelle vie en famille recomposée. J'ai beaucoup apprécié celle-ci dans le début du tome avec des séquences émotions qui ont parfaitement fonctionné sur moi, que ce soit lorsque Sakura les appellent "papa, maman" pour la première fois ou lorsque Kaede prend plaisir à voir sa nouvelle mère heureuse de manger avec eux. J'aime qu'on nous montre aussi des situations simples et non conflictuelles où cela respire juste le bonheur d'être ensemble. Ça fait chaud au coeur.

En bref

Mélangeant donc ce côté très tranche de vie du quotidien d'une famille recomposée à romance adolescente assez classique en contexte scolaire, Haru Tsukishima parvient à me distraire d'un bout à l'autre de ce tome avec un tendre humour et un dessin vraiment fin et solaire où la pureté des cases me met parfois des étoiles dans les yeux, même quand les situations sont archi téléphonée. J'aime aussi ce genre de shojo certes vu et revu mais qui me détend joliment.

7
We Must Never Fall in Love!
Positif

Une ambiance solaire grâce à la candeur et la fraîcheur des héros

Un dessin très pur et même parfois un brin sensuel

Une lecture qui peut-être très humoristique tant l'autrice pousse loin les situations

Un joli développement sur les familles recomposées

Negatif

Une romance classique avec plein de passages éculés

Un scénario qui se devine à l'avance

Un héros parfois un brin oppressant

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (831)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire