9
Survivor's Club

par Kikô2401 le lun. 25 oct. 2021 Staff

Le club des terroristes

La quatrième de couverture de ce manga de Aoisei et Anajiro annonce encore une fois la couleur : ce manga n’est pas à mettre dans toutes les mains, il est « pour public averti ». Et cette fois-ci, cet avertissement prend tout son sens !

Il est plaisant de reprendre la lecture en parallèles de ces deux histoires intimement liées : d’un côté, une histoire concernant les rescapés d’une précédente explosion dans un lycée, et d’un autre côté, la prise d’otage d’une élève victime de harcèlement scolaire.

Lors du précédent tome, nous étions restés sur un des membres rescapés qui voulant s’enfuir de la salle de classe s’est retrouvé victime d’une explosion. Et sur Serizawa, la preneuse d’otage qui prenait un malin plaisir à faire des jeux avec ses camarades de classe en guise de vengeance à ses brimades.

Nous savons depuis le premier tome que ces deux histoires sont liées car un des membres des rescapés et à l’origine de la prise d’otage de la part de Serizawa dans l’autre lycée. Takumi étant à la recherche de cette personne.

Ce deuxième tome nous en apprend davantage sur la découverte de cette information par Takumi, qui avait mené sa propre enquête sur l’explosion d’il y a 3 ans.

Il nous en apprend également davantage sur les raisons des brimades envers Serizawa.

J’ai une nouvelle fois ressenti cette sensation de dynamisme à travers la lecture en parallèle des deux histoires.

Mais cette fois-ci, le côté gore ou plutôt trash va beaucoup plus loin et pourrait même heurter les âmes sensibles, notamment avec une scène dans la classe où se passe la prise d’otage. Serizawa force ses otages féminins à faire des fellations aux garçons et demande aux garçons d’abuser sexuellement d’Eri.

Le sang est également plus présent dans ce tome 2.

Les auteurs réussissent dans ce deuxième tome à nous mettre mal à l’aise sans pour autant empêcher la lecture. Et nous poussent encore une fois dans nos retranchements et dans notre réflexion sur le sujet.

En bref

J’ai encore une fois pris énormément de plaisir à lire cette histoire. La lecture en parallèle des deux histoires entremêlées est un vrai plaisir. L’enquête de la part de Takumi apporte petit à petit des informations sur les raisons de la prise d’otage. Attention, toutefois, car les jeux mis en place par Serizawa vont encore plus loin que dans le premier opus.

9
Survivor's Club
Positif

les dessins

la lecture en parallèle des deux histoires

l'enquête menée par Takumi

Negatif

les dessins des visages parfois sans trop de détails

Kikô2401 Suivre Kikô2401 Toutes ses critiques (35)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire