10
Panda Detective Agency

par Niwo le mer. 14 juil. 2021 Staff

Que révèlent ces transformations sur l'âme humaine ?

Panda Detective Agency s'impose en tant que premier titre de la collection Life des éditions Mangetsu. Pump Sawae est édité pour la première fois en France et le sera une fois de plus en Août avec « Tout au bout du quartier », qui est un One-shot.

Panda Detective Agency fait partie de ces titres qui prônent l'implicite. Un titre très poétique, qui va se baser sur le ressenti des lecteurs et des personnages, ce qui est souvent le cas dans les collections Life. Si vous suivez ce que j'ai l'habitude de lire, vous avez que j'ai un grand penchant pour les séries tranche-de-vie. Notamment fasciné par ce que les auteurs arrivent à transmettre sans fiction. Et même si Panda Detective Agency s'en éloigne un peu à cause de son concept de métamorphie, cela reste un très beau titre qui mérite d'être dans cette collection.

Handa va chez le médecin et découvre qu'il est atteint de transformation polychromatique idiopathique, plus simplement dit, de métamorphie. Il se transforme peu à peu en animal. C'est une maladie irréversible, il finira forcément par le subir, perdre son humanité et sa conscience. Il travaille de pair avec Takebayashi dans une agence de détectives spécialisée dans les affaires liées à cette pandémie.

Dans ce tome, nous suivrons différents cas qui montrent à quel point cette maladie s'exprime différemment selon les individus, et à quel point le fatalisme qui en découle est touchant. Ces gens sont condamnés et peuvent juste profiter de leur existence tant qu'ils en sont capables, chacun à leur manière. Bien qu'on les voit durant peu de temps, je dois avouer avoir été profondément touché par leur destin tragique. Notamment parce qu'on transpose sur Handa, qui finira par subir la même chose.

C'est un personnage très doux et sensible, qui s'investit beaucoup alors que Takebayashi met davantage de distance avec ce qui arrive. La façon dont évolue cette maladie m'a fait penser au cancer. Elle nous envahit sans prévenir et nous consume de l'intérieur. Des facteurs peuvent agraver la maladie, comme c'est le cas pour la métamorphie.

Et nos proches finissent par subir un vide immense lorsque le combat est perdu. C'est un peu le même ressenti, bien que la métamorphie soit incurable. Vous l'aurez compris, Panda Detective Agency est un titre qui fait réfléchir, qui nous immerge bien plus qu'on ne l'aurait voulu au premier abord. Le genre de titre qui prend aux tripes et nous questionne notamment sur le sens de la vie.

J'y suis très sensible et pense que c'est justement ce genre de titre qui devrait avoir plus de visibilité. Au-delà de nous faire passer un bon moment, ils nous bouleversent pendant un bon moment, à tel point qu'il est difficile de passer à une nouvelle lecture dans les jours qui suivent. J'espère qu'on aura bientôt une idée de date pour la sortie du tome 2, qui n'est pas encore paru au Japon. Car s'il est dans la même lignée que celui-ci, ce sera un énorme coup de cœur pour ma part.

Ce tome a tout ce qu'il faut et bien qu'il soit sous forme de petites histoires, il y a un véritable fil conducteur à travers Handa qui apporte toute cette dimension d'histoire au récit. Je n'ai absolument rien à lui reprocher, tant j'ai adoré.

En bref

Entamé par curiosité, Panda Detective Agency m'a totalement immergé dans ce monde sombre et triste, dans lequel nos protagonistes n'ont aucun contrôle et subissent la situation. Malgré l'aspect surréaliste de la maladie, c'est un véritable titre tranche-de-vie, qui mêle parfaitement tout ce qu'on attend du genre. Hâte de découvrir le tome 2

10
Panda Detective Agency
Niwo Suivre Niwo Toutes ses critiques (413)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire