8
Hitman, Les coulisses du manga

par MassLunar le mar. 3 nov. 2020 Staff

L'odyssée d'un jeune éditeur

Hitman est  un titre-reflet directement inspiré de la vie du mangaka Kouji Seo qui nous donne à voir les coulisses autour de la création et surtout de la publication d'un mangaka. Le monde éditorial est un univers impitoyable , un monde dans lequel la création artistique naît d'abord d'une fusion parfois (souvent) houleuse entre un auteur et son éditeur. Par exemple, on peut relever notamment les nombreux assistants éditoriaux qui attendaient pendant des heures et devant sa porte les dernières planches d'un certain Osamu Tezuka. À ce sujet, si vous souhaitez un excellent titre autour de la création du manga, je vous recommande la biographie d'Osamu Tezuka publiée chez Pika : Osamu Tezuka - Une vie en manga. Ce dernier titre propose aussi un regard interessant sur le quotidien d'un artiste et sa relation avec le monde éditorial. 

La force d'un manga provient en partie de la relation décisive entre un auteur et son éditeur. Kouji Seo nous entraîne dans les péripéties de cette relation palpitante avec deux personnages qui sont respectivement novices dans leur métiers. D'un côté, nous avons le jeune et turbulent Ryûnosuke Kenzaki qui se retrouve embauché par le prestigieux Shônen magazine.Celui qui pensait avoir totalement loupé son entretien d'embauche découvre un monde féroce et compétitif. De l'autre, nous avons une mangaka qui tente de percer dans le milieu. Malgré un caractère bien trempé, Tsubana Takanashi n'a pas vraiment confiance en elle et en son art. Pourtant, Ryûnosuke est ébahi par son travail et va tout faire pour la hisser sur le podium.

Hitman, les coulisses du manga débute avec un premier volume qui nous régale. Kouji Seo est parfaitement à l'aise avec ce titre qui est porté par de la sincérité, par du vécu, à la différence que l'auteur ne se concentre par le mangaka en lui-même mais plutôt sur l'éditeur qui l'accompagne, le guide et le publie. Ce récit, qui est avant tout vécu par le point de vue du jeune assistant éditorial Ryûnosuke, est parfaitement rythmé et donne à voir une galerie de personnages forts aux talents insoupçonnés. C'est simple, Kouji Seo met l'accent sur ses éditeurs instinctifs qui savent débusquer le talent et le façonner. Il met en valeur l'aspect compétitif et purement lucratif en montrant les nombres de ventes réalisé par les éditeurs du magasine comme le génie hautain Kazutaka Yagami qui compte plus de 180 000 000 d'exemplaires de manga vendus. Le mangaka nous montre à la fois le côté féroce de l'édition avec la mise en valeur du rendement et le domaine relationnel avec l'auteur. Une relation plutôt palpitante entre confiance et conseil. C'est le principal sujet de ce premier volume d'Hitman  qui voit débuter la relation professionnelle entre deux jeunes novices qui vont devoir apprendre à s'écouter et à s'adapter tout en évoluant dans leurs milieux respectifs. C'est plutôt passionnant et l'intrigue se lit avec le même entrain qu'un shônen compétitif dans lequel les personnages apprennent et deviennent plus fort. C'est un manga d'apprentissage qui, en plus, peut se targuer de nous faire découvrir certains aspects du manga qu'on ne soupçonnent pas vraiment mais qui existent et sont essentiels dans la création d'un futur succès. 

Côté dessin, je ne connaissais pas du tout le travail de Kouji Seo. Je le regrette. Son style se dévore avec plaisir. Les personnages sont dessinés avec un style réaliste sans fioritures mais avec un charme soigné. C'est propre. Peu de trames, le style est très lumineux et surtout la mise en page est dynamique et parfaitement cadré. Il faut d'ailleurs souligner cet aspect-là car nous sommes tout de même dans une intrigue réaliste qui concentre pas mal de scènes de bureaux ou de réunions. Cela aurait pu être barbant mais ce n'est jamais le cas. 

Malgré son style dynamique, Hitman reste un récit-méta qui ravira surtout les plus curieux d'entre nous. Toujours est t-il qu'on relève un peu de faiblesse autour du personnage principal dont ne nous savons pas en même temps que lui comment il a fait pour rentrer dans ce magasine spécialisé manga. En effet, l'auteur joue un peu trop la carte du héros nekketsu qui a priori n'a aucune talent mais, de ce fait,  il est vrai qu'on a du mal à croire au personnage  de Ryûnosuke tellement celui-ci ne semble pas apporter grand-chose au final au travail de son auteure fétiche. C'est un peu dommage car ce manga se veut plus réaliste puisqu'il nous présente un domaine professionnel. Au final, le personnage principal, qui est un simple fan passionné, est vite éclipsé par une  galerie de personnages secondaires plus expérimentés et plus intéressants et qui vont l'abreuver de conseils... 

 

En bref

Hitman rejoint sans problèmes ces œuvres méta dans la même lignée que Bakuman ou le plus récent Libraire jusqu'à l'os qui nous dépeint de manière loufoque mais avec de véritables situations le quotidien d'un libraire spécialisé au Japon. C'est un titre réellement accessible , dynamique et qui tend à présenter de façon authentique la publication du manga à travers la relation entre un éditeur et son poulain.

8
Hitman, Les coulisses du manga
Positif

Une plongée méta intéressante et bien rythmée sur la publication d'un manga à travers le prisme de la relation auteur/éditeur

Des personnages secondaires efficaces dont les méthodes et le talent font ressortir les différentes facettes du métier d'éditeur.

Le style limpide,et bien découpé de Kouji Seo.

Negatif

Des personnages principaux plus ou moins convaincants ... notamment le jeune éditeur dont le comportement nekketsu n'est pas forcément adapté à cette intrigue ancré dans le réalisme.

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (203)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire