7
Demon Tune

par MassLunar le dim. 4 oct. 2020 Staff

Welcome to Wizard City !

Yûki Kodama est sans doute l'un des auteurs shonen les plus appréciés de l'écurie Kurokawa, notamment pour sa série de shonen d'action sur fond d'ambiance urbaine et fantastique Blood Lad. 

Les éditions Kurokawa nous présente donc l'une des dernières de ce mangaka au style fun et décalé avec Demon Tune, un titre qui a pour première qualité d'être court avec seulement quatre tomes ce qui est plutôt agréable pour un lectorat qui ne cherche pas à se lancer dans une forte dépense excédant plus de 10 volumes... Mais, parfois (voir souvent), le piège des mini-série ,c'est que l'intrigue est plutôt mal dosée avec un final parfois bâclée ou au contraire une intrigue qui a du mal à se poser. A la lecture de ce premier tome, on peut déjà constater que ce premier volume de Demon Tune annonce un titre assez prometteur avec un univers fun , décalé, parfois violent qui se déroule dans une véritable cité de gangsters façon Sin City et, dans laquelle, certains bad guy ont fait le choix de s'injecter des espèces de cellules démoniaques, le "demon tune" pour devenir plus fort et développer des pouvoirs assez alarmants. Dans tout ce fracas, on suit la quête d'un jeune ninja Koyukimaru. Ce dernier est à la recherche de son père qu'il accompagnait dans le cadre d'une première mission de ninja. Mais les choses ne se sont pas déroulées comme prévu et notre jeune apprenti ninja ( qui est déjà sacrément balaise) va se lancer sur les traces de son papa avec l'aide d'une fée qui fait office d'healer de service. 

Demon Tune est un melting-pot urbain très sympa , un shonen au style affirmé qui ne lésine pas sur son cadre, une ville rongée par la criminalité et nous offre un petit lot de personnages assez timbrés à commencer par un antagoniste assez stylée appelé le Boogeyman. Affublé d'un casque, orné d'un pouvoir qui semble le rendre invincible, c'est un bel antagoniste qui ouvre cette série. Le héros n'est pas en reste également même si il demeure une figure un peu plus classique de jeune warrior surpuissant, il se démarque légèrement pas son langage assez formel. Toujours est t-il que c'est un plaisir de suivre une tête brûlée qui n'a pas peur de se lancer dans la baston comme le montre une première confrontation face à des bourreaux masqués. Le premier volume de Demon Tune est bien rythmé , les combats s'enchainent et laisse entrevoir un défilé de mini-boss dopés à la "demon tune". De même, l'histoire est bien développée et ne perd pas de temps en rebondissements. Il le faudra bien puisque la série est concentrée en quatre tomes. 

En bref

La nouvelle série de Yuri Kodawa est très sympathique. Un shonen placé sous le signe de l'action avec un décor urbain et des antagonistes bien fêlés. C'est prometteur , plus spécialement pour celles et ceux qui recherchent un titre fun à se mettre sous la dent sans se vider le porte-monnaie. A voir comment se profile la suite ...

7
Demon Tune
Positif

Le style fun et efficace de Yuri Kodawa

Une atmosphère fantastico-urbaine assez réussie avec son lot de personnages marqués et barrés

Negatif

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (215)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire