7
Fluid Rat

par P'tit Citron le ven. 19 oct. 2018 Staff

Alors que Sainen, accusé à tort d'avoir tenté d'assassiner Alumi Muzisawa, est en cavale ; Keisuke Numata, un journaliste au Lens, mène l'enquête pour découvrir ce qui se cache derrière toute cette histoire... Mais le puzzle parviendra-t-il à s'assembler à temps pour que tout rentre dans l'ordre...?

Troisième et dernier tome de Fluid Rat. Mes craintes ne se sont pas avérées ; le dénouement de ce polar fantastique est crédible, cohérent et palpitant. Toutefois, on sent que Sakakibara Rem s'est fait(e) plaisir. Ce n'est peut-être pas le cas, mais j'ai eu l'impression que l'auteur(e) écrivait selon ses envies, quitte à achever son histoire de manière simple et classique. Ce n'est pas mauvais pour autant, on sent la passion qui a coulé du bout de sa plume. Cependant, certains pourront lui reprocher quelques facilités scénaristiques...


Bien sûr, ce que l'on pourrait définir comme la "fin" ne commence pas dès le début du tome. Avant, il se passe nombre de choses autour de nombre de personnages. Parmi ces derniers : Keisuke Numata. Ce journaliste du Lens, propulsé au-devant de la scène à la suite de l'hospitalisation de son supérieur, a retenu mon attention. Il représente en quelque sorte le rayon de lumière au milieu de la pénombre. Le seul qui cherche à faire éclater la vérité au grand jour. De fait, il sera peut-être la clé qui résoudra la situation de Sainen et Mizuki. J'ai beaucoup aimé ce personnage, qui passe petit à petit d'un rôle secondaire à un rôle principal. On ne cerne pas tout de suite sa personnalité, ce qui en fait un protagoniste particulièrement intéressant...


Que dire de plus... Au final, Fluid Rat est une bonne série, un bon divertissement. Ce n'est pas parfait, mais les lacunes que l'on peut lui trouver sont pardonnables, compte tenu de l'inexpérience (à cette époque) de l'auteur(e). Sakakibara Rem a de bonnes idées et n'hésite pas à les inscrire sur le papier. Son style est déjà bien prononcé, et cache un talent indéniable. Bref, une bonne lecture qui me donne envie de découvrir d'autres de ses œuvres !

En bref

Malgré mes appréhensions, ce dernier tome de Fluid Rat nous propose une fin plaisante et cohérente. Au final, la première publication de Sakakibara Rem est originale et intéressante. Elle a évidemment son lot d'imperfections, mais rien d'impardonnable. Un polar fantastique au cœur de la presse corrompue et de la science criminelle ; je recommande !

7
Fluid Rat
P'tit Citron Suivre P'tit Citron Toutes ses critiques (189)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire