6
DEAD Tube

par Niwo le mar. 25 avril 2017 Staff

Dead Tube part toujours plus loin dans le malsain et le WTF. Il m'avait d'abord attiré pour son concept en rapport avec les vidéos Internet, étant moi-même vidéaste. Je me suis demandé ce que ça pouvait donner de mêler ce genre de plateformes à un truc aussi malsain.


Ce que j'apprécie avec Dead Tube et que d'autres détesteront, c'est qu'on est toujours dans le grotesque, dans le peu crédible. Sur ce genre d’œuvres, je trouve sincèrement que ça apporte quelque chose au scénario. On est toujours de plus en plus pris dans l'histoire parce qu'on se rend compte que l'auteur cherche toujours à rendre ses personnages encore plus étranges qu'ils ne le sont à l'origine.


L'individu au masque de Raton laveur a fait sa première victime à la fin du tome précédent. Et ce n'est que dans ce quatrième tome que les choses commencent à réellement bouger. Alors qu'ils pensent au départ que ce malade mental était quelqu'un venu de l'extérieur, ils émettent la possibilité qu'un traître soit parmi eux et commencent à douter les uns des autres. C'est à ce moment que les situations complètement barrées commencent. Entre Miwa qui va tenter de coucher avec Machiya pour avoir sa protection, Mashiro qui, en les découvrant, pète un plomb... Puis, plus tard dans le tome, les hommes qui sont envoyés dehors à la recherche du raton laveur par le gros malade au fusil...


Mashiro est un personnage qui me plaît beaucoup. Elle est à la foi déjantée et super fragile. Sa réaction vis-à-vis de Machiya est assez étonnante, pour une femme qui paraissait indifférente à tout au premier abord. J'ai hâte de découvrir, par la suite, comment elle va réagir, si elle va tenter de tuer Miwa (ou même Machiya) ou si elle réagira autrement.


Il est vrai que dans ce quatrième tome, le côté Survival prime et on retrouve les clichés du genre, comme les différents personnages qui se montent les uns contre les autres, ce qui les mène au chaos. Ou encore le coup classique du serial killer qui tente de tuer tous les membres de son groupe dans un espace clôt... Si vous cherchez une série pour la trame scénaristique, Dead Tube ne risque pas de vous plaire. Ce tome est riche en situations désastreuses qui, dans un Survival classique, n'auraient aucun sens.


Il est tout de même difficile de considérer l’œuvre comme une bonne œuvre, puisque dans l'ensemble, elle n'a rien d'innovant.


Mais malgré tout, il est difficile de décrocher de la lecture et de ne pas adhérer à cette œuvre. J'attends quand même les prochains tomes pour connaître l'identité du tueur et ainsi, savoir si Dead Tube tombe dans la facilité ou non.  

En bref

Un bon tome dans l'ensemble, dans la continuité des précédents. Quelques rebondissements qui dynamisent l'histoire, avec toujours le malsain qui domine l'intrigue. Les personnages sont de plus en plus poussés mais le côté classique de ce quatrième tome, contrairement aux autres, m'a quelque peu refroidi, même s'il était voulu par l'auteur. Je recommande surtout cette oeuvre aux fans du malsain aux détriments de l'histoire.

6
DEAD Tube
Niwo Suivre Niwo Toutes ses critiques (365)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire