8
Food wars !

par snoopy le dim. 15 janv. 2017 Staff

La tension flottait dans l'air durant la traditionnelle rencontre du conseil des dix maîtres. L'occasion d'amorcer déjà quelques rivalités surtout que Soma égal à lui-même aura vite fait de provoquer l’un d’entre eux en duel. En espérant juste que la suite ne se transformera pas en une succession de duels interminables car l’auteur est tout à fait capable de faire bien plus original.

Sôma décide de défier en duel de chefs les membres du conseil des dix maîtres lors du traditionnel “cercle de chasse aux feuilles d’érables”, mais ne sera malheureusement pas pris au sérieux.
Pour les seconde, cette “rencontre au sommet” n’aura permis qu’à prendre conscience de la supériorité écrasante des dix maîtres actuels... Sur le chemin du retour, alors que Sôma réfléchit à un moyen de parvenir à ses fins, il apprend de Mégumi que le festival culinaire de l’Académie Totsuki aura bientôt lieu...

Le goût prononcé de l'auteur pour l'élitisme ressort un petit peu trop durant certains passage et a vite tendance à devenir lourd ; on a bien compris que l’académie Totsuki était the academy, inutile d’en faire des tonnes à chaque fois. On se demande donc un peu à quoi rime cette rencontre avec le conseil des dix maîtres à part pour introduire de nouveaux personnages même si cette nouvelle flopée s'avère tout de même assez prometteuse.

Habituée à être le théâtre d'événements particuliers, l'Académie s'apprête à ouvrir ses portes au public en vue de leur festival culinaire. Soma y voit l'occasion de défier l'un des dix maîtres afin de gagner une place au conseil, un défi de taille qui nous enchante d’entrée de jeu. On se laisse ainsi entrainer par l'effervescence autour des préparatifs de ce fameux événement, tout le monde se met d’ailleurs à courir un peu dans tous les sens ; l’auteur jongle toujours aussi habillement avec sa galerie de personnages ne laissant personne en plan. L'idée de faire tenir des stands aux élèves leur permettra d’acquérir une grande expérience car ils devront penser à tout de l’emplacement du stand à la conception de recettes, le but étant de ne pas être en déficit à la fin du festival ; une bonne façon d'apprendre à gérer un budget, à travailler en équipe et à s'adapter au gré des difficultés rencontrées sur le terrain. L’auteur ne s’était pas beaucoup attarder sur la formation qu’offre l’établissement et c’est un peu ce qu’on pouvait lui reprocher mais cette épreuve permet réellement de faire ressortir ce côté éducatif donnant ainsi plus de crédit à l’évolution de l’intrigue ; on sera ravi de constater que ce dernier poursuit la bonne dynamique de l’épisode des stages.

Soma décide donc de s'attaquer à un gros poisson, le maître de la cuisine sichuanaise. On fait donc plus amples connaissance avec ce dernier dont la personnalité arrogante et extravertie donne envie d’assister à leur affrontement. C’est donc très curieux qu’on se demande par quels tours de magie Soma compte l’emporter en choisissant d’attaquer son adversaire sur son propre terrain. On est donc plutôt amusé de voir notre jeune cook creuser en profondeur la question de la cuisine sichuanaise à quelques jours du festival, c’est d’ailleurs tout ce qui fait le charme du personnage dont l’attitude désinvolte nous plait toujours autant.

On prend également énormément de plaisir à découvrir cette cuisine typique qu'on a peu l'occasion de goûter en Europe ; on aurait presque envie de chercher un restaurant sichuanais afin de goûter à tous ses plats qui nous font littéralement saliver. Il n'y a d’ailleurs pas que les ingrédients ou la façon de les cuisiner qui nous intéresse mais également la réaction que provoque le plat chez ceux qui le savoure ; un passage riche qui nous fait bien comprendre qu’une vie ne suffirait pas pour explorer tous les recoins du monde culinaire, fascinant !

Notre cuisinier en herbe n'aura donc de cesse de d'expérimenter de nouvelles recettes et de se remettre en question durant tout le tome. Heureusement, il pourra compter sur une alliée de choix rendant ce passage plus prenant tant le duo fonctionne bien. Megumi se montrera déterminée à lui rendre l’appareille et donc touchante. On ne peut s’empêcher d’espérer une petite évolution dans la relation entre ces deux-là, on sera donc ravi de les voir se rapprocher.

Au fil de cet événement, on finit par s'inquiéter pour nos deux amis qui se sont mis dans de beaux draps. On sera à nouveau interpellé par Soma dont la capacité d'adaptation et la confiance inébranlable en ses capacités ne fera qu'accroître notre envie de découvrir le dénouement du festival.

En bref

Bien contente de ne pas avoir de nouveau affaire à une salve de nouveaux duels qui personnellement m'ont quelque peu lassée, ce nouvel arc s’annonce particulièrement savoureux. Avec un tome d’aussi bonne qualité, le titre se révèle être bien plus qu’un bon nekketsu de la cuisine. On a hâte de lire la suite !

8
Food wars !
snoopy Suivre snoopy Toutes ses critiques (485)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire