8
City Hall

par Sherryn le mer. 12 août 2015 Staff

Alors que nos amis se rapprochent de plus en plus près de la vérité, leurs ennemis ne sont pas près de les laisser faire ! C'est ainsi qu'on assiste dans ce tome à un véritable déferlement d'action et à des révélations qui ne manqueront pas d'en surprendre plus d'un...

Comme d'habitude, le scénario de City Hall se révèle captivant et il est bien difficile de deviner à l'avancer où nous serons emmené à la page suivante, pour notre plus grand plaisir ! Car c'est tellement agréable de se laisser surprendre...!

Plusieurs personnage, que nous ayons fait leur connaissance récemment ou qu'ils soient apparus dès le début de la série, ne sont pas ce qu'ils paraissaient être et comme le dit le quatrième de couverture, l'heure est venue de laisser tomber certains masques.

Les événements nous permettent ainsi de mieux les connaître via des flash-backs pour révéler des bribes du passé.

Mais surtout, ce tome nous surprend par son énorme dose d'action ! De nombreuses planches sont consacrées au combat que livrent nos héros contre leurs adversaires et nous nous devons de saluer Guillaume Lapeyre et Rémi Guérin pour la maîtrise du découpage dont ils font preuve tout au long des planches.

En effet, le découpage cinématographique propre aux manga n'est pas si simple à mettre en scène et bon nombre d'auteurs de global manga s'y sont cassé les dents, attirant sur le genre une mauvaise réputation désormais difficile à balayer. Dans City Hall, les deux auteurs s'en sortent plutôt bien, voire très bien, et livrent des planches dynamiques où l'action reste toujours claire malgré sa complexité à un certain moment, plusieurs personnages agissant simultanément et chacun de leur côté.

À coté de cela, le dessin en lui-même reste extrêmement plaisant et la lecture demeure agréable de bout en bout. On se réjouit d'avance de découvrir prochainement le dénouement de cette histoire !

En bref

8
City Hall
Sherryn Suivre Sherryn Toutes ses critiques (857)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire