7
Area 51

par Sherryn le mer. 29 juil. 2015 Staff

Ce volume poursuit dans la veine du précédent, nous emmenant toujours dans une atmosphère qui déménage.

Il y a grossomodo une histoire par chapitre, un peu comme dans une série américaine, mais ceux-ci sont assez longs (il n'y en a que 4 pour le tome entier) et permettent un développement de récit suffisant pour qu'il ait à la fois complexité et suspens.

Les personnages sont hauts en couleur. L'héroïne a du chien et les adversaires pas moins. On continue à découvrir toute une galerie de créatures mythologiques, souvent revisités à la sauce de l'auteur qui leur donne une allure correspondant parfaitement aux bas-fonds de l'Area 51.

Par ailleurs, les déroulements des différents récits sont difficilement prévisibles et l'on est sans cesse surpris. Ce manga nous offre dans un vrai moment de distraction, loin des canons habituels.

Graphiquement, ça reste très tranché, avec des contrastes de noir et de blancs très vifs, presque violents. Cela donne aux planches un côté psychédélique pas désagréable du tout, qui change en tout cas des planches auxquelles on est (trop?) habitués.

Parallèlement, l'auteur nous distille au compte-goutte les révélations sur l'héroïne, sa survie et sa quête. On sent qu'il maîtrise son rythme et qu'il sait où il va.

Comme le premier, ce tome est particulièrement jouissif pour qui aime les seinen durs, originaux et présentant une certaine rechercher dans la patte graphique. À essayer.

En bref

7
Area 51
Sherryn Suivre Sherryn Toutes ses critiques (857)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire