7
Negima !

par Neginator le jeu. 21 févr. 2013 Staff

Après 9 ans de publication au Japon et 7 ans en France, Negima !, la dernière oeuvre de Ken AKAMATSU touche à sa fin avec ce tome 38.
La critique ici présente sera plus sur la série entière, que sur le dernier tome.

Negima ! relate les aventures d'un enfant de 10 ans nommé Negi SPRINGFIELD, magicien en herbe, qui va devoir achever sa formation en devenant professeur d'anglais pour une classe de filles à l'école Mahora, au Japon. Malheureusement pour notre héros, ses élèves ne sont pas banales : de la ninja confirmée à la princesse d'un monde magique, de la simple humaine timide à la tueuse à gage, de la princesse des démons à la vampire aux pouvoirs partiellement bridés, toutes possèdent des capacités particulières que Negi va découvrir au fur et à mesure qu'il va les cotoyer.

La série se compose de deux grandes parties : une se déroulant essentiellement à l'école Mahora, nettement consacrée au fan service, avec occasionnellement des révélations sur les mystères de la série, quelques combats magiques, mais rien de bien palpitant. C'est bien la partie la moins intéressante du manga. L'histoire commence à révéler son potentiel lors du festival de Mahora où il commence à y avoir de l'action un peu plus prenante avec ses qualités et ses défauts et des révélations plus nombreuses. Mais la véritable valeur du manga ne se manifestera que dans sa seconde partie, celle consacrée au monde magique, au but premier de Negi, suivre les traces de son père, devenir un grand magicien,... Les tomes vont alors s'enchainer à une vitesse incroyable, chacun se révèlera être un pur régal pour les yeux : les scènes de combat seront titanesques, les mouvements et expressions des personnages très détaillés. Chaque demoiselle de la classe de Negi s'éveillera à une puissance acquise grâce aux pactios passés avec ce dernier (quelques filles en avaient déjà passé dans la première partie), leur conférant des armes de combats extraordinaires ainsi que des capacités surréalistes. Les mystères du monde magique seront dévoilés au fur et à mesure, liant ceux-ci au passé du père de Negi ainsi que celui d'autres personnages de l'histoire. A la lecture du dernier tome, des questions restent en suspens et on a un final un peu prématuré en un sens malgré le fait qu'on retrouve tous les personnages en action. Nous avons une version de la fin de Negima ! qui se révèle être différente de celle du film sorti l'année dernière au Japon, ce qui peut nous amener à visualiser celui-ci afin de connaître une fin alternative au manga. A voir par la suite !

Côté graphisme, Ken AKAMATSU a su révéler un incroyable travail avec le nombre faramineux de personnages présents dans cette série, en améliorant au fil des tomes leur aspect, ne cessant de rendre son style plus fluide, plus travaillé. De plus, il a été capable de créer de somptueux décors grâce à ses outils informatiques qui, couplés à son coup de crayon, ont pu donner encore plus de charmes à la série.


Au final, Negima ! est une bonne série, qui a révélé son véritable potentiel qu'après un certain nombre de tomes, mais dont la seconde partie réussirait presque à nous faire oublier totalement la première avec un dessin nettement amélioré et une histoire beaucoup plus approfondi, un scénario plus passionnant malgré une fin rapide et rappelant légèrement les délires de l'auteur du début de la série...

En bref

Negima ! se termine après tant d'années de publication avec une fin un peu rapide, laissant quelques questions sans réponses mais qui ravira, du fait de la réapparition de tous les personnages emblématiques de la série. Au final, Negima ! est un bon shonen, qui a eu ses qualités et ses défauts, et a connu des tomes vraiment passionnants, avec un scénario bien ficelé et un dessin maîtrisé !

7
Negima !
Neginator Suivre Neginator Toutes ses critiques (151)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire