8
Waltz

par chris936 le ven. 25 mai 2012 Staff

Dans ce 2ème tome, nous continuons de suivre la Cigale, chargé d'en découdre avec le fameux "briseur de nuques".
Il faut avouer que cette histoire, qui tourne autour de tueurs professionnels et d'organisations d'assassins est particulièrement prenante et riche en rebondissements. De plus, les personnages sont vraiment bien travaillés : les tueurs possèdent chacun leur petite particularité et leurs manies, ce qui les rend uniques. De plus, leurs compétences sont parfois très impressionnantes.
Il y a énormément d'action dans Waltz, mais ce n'est donc pas l'unique atout de la série.

Même si, dans une certaine mesure, celui qui découvre Waltz après avoir lu Le Prince des Ténèbres (manga dont est issu le personnage de la Cigale) sait ce qu'il adviendra de certains protagonistes, cela ne l'empêchera pas d'être surpris par certains passages, qui parviendront sans mal à le troubler et à ébranler les certitudes qu'il pensait avoir.
On rappellera encore qu'avoir lu Le Prince des Ténèbres n'est absolument pas nécessaire pour pouvoir profiter pleinement de Waltz.

Tout comme dans sa série précédente, qui était toutefois encore un peu meilleure, l'auteur réussit à nouveau son coup et joue avec son lecteur tout en lui offrant un divertissement terriblement efficace. Difficile de ne pas avoir envie de découvrir la suite sitôt le tome refermé...

En bref

8
Waltz
chris936 Suivre chris936 Toutes ses critiques (731)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire