4
Tripeace

par ivan isaak le dim. 29 janv. 2012 Staff

Comme pour Artelier Collection, ce 11ème volume de Tripeace est l’avant-dernier de la série de Ki-oon, qui n’a malheureusement rien de la « bombe » que l’on nous vendait à sa sortie…

Qui dit avant-dernier volume dit bien évidemment avancée dans l’histoire. On apprend donc enfin qui était Nana avant son amnésie, même si certaines zones d’ombre demeurent. Comme depuis le début du titre, la naïveté des propos tenus dans ce tome rendent les évènements monotones et banaux, alors que le sentiment aurait du être tout autre. Le résultat est une nouvelle fois décevant et on s’attend désormais à une fin en happy-end, à moins d’un miracle. La nouvelle organisation apparue dans le précédent volume sort sortie de nulle part et ses motivations, son créateur et son objectif sont quelque peu navrants… Mais cela reste dans le ton de Tripeace et devrait donc satisfaire les fans de la série.

Shonen de base peu inventif et sans éclats, Tripeace s’approche de son terme et celui-ci devrait être du même niveau que le reste de la série. Très dispensable, mais pour les grands fans du genre.

En bref

4
Tripeace
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire