5
Kurokami - Black God

par ivan isaak le jeu. 18 août 2011 Staff

Les tomes se suivent et se ressemble pour Kurokami. Et ce seizième tome ne déroge pas à la règle.

Alors que l'on pensait enfin l'ultime affrontement lancé, Lim Dall Young fait du Lim Dall Young : on repart de zéro, avec une nouvelle possibilité de "level up" pour Kuro, ainsi qu'un background des mototsumitama sorti d'un peu nulle part, une fois de plus.

On referme ce tome en se disant que la série est partie pour durer une éternité, étant donné que nous avons l'impression de ne pas avoir avancé d'un poil depuis désormais 8 volumes. La transition est longue, lente, peu intéressante et parfois franchement capillotractée.

L'auteur finit ce tome avec une nouvelle courte histoire qui tourne autour de la taille de la poitrine de nos donzelles, assez pathétique...

C'est désormais une certitude : Kurokami est une série moyenne, qu'un bon début ne permet pas de sortir du lot. Les fans du genre apprécieront sans doute encore, les autres mettront de côté le titre, en attente d'une éventuelle et inespérée amélioration.

En bref

5
Kurokami - Black God
ivan isaak Suivre ivan isaak Toutes ses critiques (1061)
Partager :
Commentaires sur cette critique (0)
Laissez un commentaire